Afrique : les compagnies aériennes s’activent pour sortir de la liste noire

actualités | aviation

En matière de sécurité aérienne, l’aviation africaine est un mauvais exemple : parmi les 25% d’accidents d’avions, 4% concernent le continent. Ce ratio est d’autant plus alarmant sachant que les compagnies africaines sont déjà parmi les dernières depuis 2005, date à laquelle la commission européenne a commencé à établir cette fameuse liste noire. Cette dernière répertorie les compagnies interdites de survol de la zone européenne par défaut de sécurité.

La dernière liste noire a été publiée en juin dernier et fait figurer 15 autorités africaines parmi les 20 au total. Une nouvelle vient intégrer la liste, LYCAA, depuis décembre dernier. Cinq mois avant cela, l’aéroport de Tripoli avait été envahi par des groupes armés, ce qui causa de nombreux dégâts aux infrastructures et appareils au sol. Cela a abouti à l’entrée de l’autorité libyenne dans la blacklist. La commission ne cache pas son scepticisme devant la capacité des pouvoirs libyens à contrôler ses propres compagnies.  Sur tout le continent, plus de 100 transporteurs sont interdits de survol du sol européen.

Afrique : les compagnies aériennes s’activent pour sortir de la liste noire

Quelques améliorations

Selon Chris Goater, chargé de la communication à l’Association internationale du transport aérien (IATA), il y a eu des améliorations au niveau des compagnies africaines depuis quelques années. Le taux d’accidents a baissé de plus de 80% entre 2009 et 2013, ce qui n’est pas négligeable. Toutefois, il subsiste des autorités d’aviation civiles en Afrique qui ne respectent pas les normes de sécurité européennes. Cela est dû à plusieurs facteurs, dont les moyens et ressources. Pour pallier à cela, certaines mesures ont donc été adoptées, comme la mise en place du plan AFI pour la sécurité aérienne en Afrique. Ce plan recommande notamment la mise en place d’organisations régionales pour superviser la sécurité aérienne, constituant ainsi une aide financière et matérielle pour les Etats africains.

Lire aussi : ATR étend sa part de marché en Afrique

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *