Air France : un Boeing 777-200 a évité le crash de peu

 
actualités | aviation |

Un Boeing d'Air France évite de peu le crashIl y a quelques semaines de cela, un Boeing 777-200 d’Air France a failli entrer en collision avec le Mont Cameroun. L’avion avait 36 personnes à bord et une enquête est en cours pour connaître les raisons de cet incident.

Le déroulement du vol

L’appareil a décollé à l’aéroport international de Malabo en Guinée Équatoriale pour atteindre l’aéroport de Douala, au Cameroun. Il s’agissait d’un vol simple qui fut surpris au beau milieu de l’itinéraire prévu par un orage. Pour éviter le mauvais temps, les pilotes ont décidé de voler à un cap plus au nord à une altitude de 9 000 pieds (soit 2 800 mètres). Au bout de quelques minutes, l’appareil remet le cap à l’est afin d’arriver à bon port. Une alarme s’est ensuite déclenchée pour avertir l’avion d’un danger imminent. C’est le système d’alerte EGPWS (Enhanced ground proximity warning system) qui a sonné l’alerte.

Un bon réflexe des pilotes

Dès que l’alarme s’est fait entendre, les pilotes ont gardé leur sang froid et ont effectué la manœuvre adéquate sans faute. C’est ainsi que l’avion a pu poursuivre son chemin sans autre incident majeur.

Un « incident grave »

Même si au final, le Boeing 777-200 a pu achever son itinéraire, le Bureau Enquêtes et Analyses (BEA) prend l’incident très au sérieux. Il l’a même classé en tant qu’« incident grave » ce qui équivaut à un évènement « qui a failli se produire » d’après la réglementation aérienne internationale.

Les passagers ignorent l’incident

Selon l’enquête, l’avion a évité de peu le Mont Cameroun dont le sommet s’élève à 13 200 pieds soit 4 000 mètres puisqu’il volait à 9 000 pieds. L’avertissement sonore qui s’est déclenché dans le cockpit a donc interpellé les pilotes qui ont pu redresser l’avion à temps. Pour les pilotes, il s’agissait d’une belle frayeur alors que de l’autre côté, les passagers ne se sont aperçu de rien.

Pour l’heure, une enquête interne est en cours et l’équipage de l’avion a bénéficié d’un accompagnement pédagogique, managérial et médical. Le personnel opérant au Douala a été informé de l’incident pour éviter pareille situation à l’avenir.

Tags: , ,

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *