AirAsia : un autre avion en panne de moteur ?

 
actualités

Alors que certains corps des passagers à bord de l’Airbus A320-200 de l’AirAsia qui s’est échoué en mer le 28 décembre dernier n’ont toujours pas été retrouvés, les médias locaux affirment qu’un autre avion appartenant à la même compagnie aérienne est tombé en panne de moteur. Une nouvelle que la compagnie malaisienne a tout de suite démentie.

Le crash de l’Airbus A320-200

L’Airbus A320-200 appartenait à la compagnie aérienne malaisienne AirAsia. Il avait à son bord 162 passagers dont plusieurs corps n’ont pas été retrouvés jusqu’ici. Selon les autorités, le vol QZ8501 a rencontré des conditions météorologiques très mauvaises et le pilote a ainsi demandé à ce qu’il puisse voler un peu plus haut afin d’éviter l’orage. L’avion a disparu des écrans radars avant même qu’un feu vert puisse lui être accordé. Selon le contrôle aérien, il n’a pas pu donner de réponse immédiate à l’avion à cause d’un trafic trop important sur le couloir plus haut.
Les recherches pour repêcher les corps sont toujours en cours.

Un autre avion en panne de moteur chez AirAsia ?

Un autre avion appartenant à l’AirAsia était en plein décollage lorsqu’un bruit sourd s’est fait entendre à bord. Le pilote a immédiatement fait demi-tour et même si l’avion a réussi à atterrir correctement et que les 161 passagers à bord ont pu descendre sains et saufs, l’incident a gravé les mémoires. En effet, suite à cet atterrissage en urgence et lorsque l’avion fut réparé et prêt à décoller, 90 % des passagers ont refusé de remonter à bord craignant un autre crash comme celui de l’A320-200 qui s’est déroulé il y a moins d’une semaine. C’est à l’aéroport international Juanda à Surabaya que cet incident s’est déroulé alors que l’avion s’apprêtait à voler vers Bandung.
Suite à cet incident, les médias indonésiens et malaisiens ont tout de suite rapporté et affirmé la panne du moteur de l’avion en question.

La compagnie fait un démenti

Face à l’affirmation des médias, la compagnie aérienne a tout de suite fait un démenti et a expliqué que ce n’est pas un moteur en panne qui a entraîné le bruit sourd qui s’est fait entendre, mais le GAP (groupe auxiliaire de puissance) qui s’est brusquement arrêté. Pour être plus rassurant, le GAP est un système qui a pour but d’alimenter l’appareil en énergie lorsqu’il est au sol. C’est donc l’arrêt soudain de ce système qui a occasionné le bruit, source de l’affolement des passagers et des pilotes.
Pour Tony Fernandes, patron d’AirAsia, les médiaux ont lancé des informations « stupides » pour chercher des nouvelles sensationnelles.
Bref, après vérification, l’avion a pu décoller normalement et est arrivé à bon port sans autres problèmes.

 

Category : actualités

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *