Airbus A350 attend les premières pièces pour l’assemblage final

 
actualités | aviation
Découvrez aussi :

L’assemblage de l’Airbus A350 est prévu pour le 1er trimestre 2012

L’avion d’Airbus A350 attend ses premières pièces pour que l’assemblage de l’appareil commence.

Les travaux qui ont commencé en janvier 2009 avec 10.000m3 de matériaux concassés et recyclés pour le terrassement de la nouvelle construction. La chaîne d’assemblage final de l’appareil A350 XWB, dont les travaux achevé en fin 2011, est désormais étendu sur 72.000m², dont les deux tiers sont destinés aux halls avions, et le reste est pour les bureaux et les ateliers.

Airbus A350

 Airbus A350

Cependant, le parti-pris éco-efficient se retrouve ailleurs avec un éclairage naturelle dans les halls avions, afin d’économiser la consommation électrique et améliorer les conditions de travail. Cet éclairage est assuré par plus de 6.300 m² de fenêtres en panneaux translucides en polycarbonate, et voûtes éclairantes de toiture. La moitié de la toiture, c’est-à-dire sauront fournir 55% de l’électricité consommée dans le bâtiment, de 300mètres de largeur et 125 mètres de longueur.

On compte 140 millions d’euros investis dans la construction de cette chaîne d’assemblage considérée comme étant la plus verte jamais créée par Airbus.

L’entreprise qui a été chargé de cette construction, est  SETEC, l’associée au cabinet d’architectes Cardete et Huet. Ce chantier a engagé 400 personnes entre 2009 et 2010.

Pendant le temps que la chaîne d’assemblage final de Toulouse demeure en attente des premières pièces, l’assemblage préliminaire a commencé dans les usines Airbus à Broughton, Saint- Nazaire, Hambourg et Getafe.

L’assemblage final prévu en 2011 a été retardé pour le premier trimestre 2012.


Louis Gallois
, le président d’EADS, avait déclaré au mois de novembre que l’A350 débutera son service d’ici 2014, ce qui lui fait une année de retard sur le calendrier prévu.

Il s’agit en fait d’un retard dans la livraison de composants-clés. L’avionneur européen estime que ce retard n’aura pas de conséquences sur les commandes, il souhaite toutefois, prendre le temps de sécuriser le processus de fabrication de ce nouvel avion.

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *