Airbus, des Sharklets sur l’A330

actualités | aviation
Découvrez aussi :
(Mis à jour le: 17 janvier 2016)

Des Sharklets sur l’Airbus A330

Le constructeur européen Airbus a annoncé, lors de son rendez-vous annuel qu’il pourrait installer des Sharklets sur l’A330 ainsi qu’augmenter sa masse maximale afin de rester compétitif face au Dreamliner.

En 2011, l’A330 s’est vendu à près de 100 exemplaires pour 45 du Boeing 787 Dreamliner et presque autant de 767. Airbus pense alors que son avion pourrait donner encore plus. Pour faire face à la rivalité du Dreamliner, l’A330 nécessite une évolution pour garder des parts de marché.

Airbus A330

Airbus A330

Ceci a amené Airbus a envisagé d’installer des Sharklets sur son A330 et d’élever sa masse maximale au décollage à 240 tonnes.

Tout comme pour la version A320, des winglets améliorés vont permettre une économie du carburant, qui plus est sur des trajets de type long-courrier. En plus, une masse de décollage plus élevée permettrait à l’avion à voler plus loin ou à transporter plus de charge utile.

Airbus  exploite un A340-300 d’essais pour les tests, donc installer des sharklets similaires à ceux de l’A320 pourrait prendre plusieurs semaines, comme ce fut le cas avec l’A320 il y a quelques mois.

Pour la masse ce n’est en fait, qu’une histoire de certification, puisque la masse maximale de l’A330 est proche de 238 tonnes, 2 tonnes de plus lui offriraient la possibilité d’augmenter son rayon d’action de trois ou quatre cents milles nautiques. Ajoutée à des sharklets avec 3 à 4% d’économie, cela permettrait une certaine compétitivité à  l’avion.

Cependant, la question actuelle est, est-ce qu’Airbus a les moyens de réaliser de tels tests ?

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *