Airbus envisage le retour aux batteries lithium

 
actualités

Selon des sources proches de l’avionneur européen « Airbus se prépare à revenir, peut-être d’ici deux à trois ans, à la technologie des batteries au lithium qui ont immobilisé pendant des mois les longs courriers 787 de son concurrent américain Boeing. »

Dans un communiqué publié le vendredi, Airbus a réaffirmé sa « confiance » dans les batteries au lithium développé avec le français Saft pour l’A350. Selon l’avionneur européen « il s’agit d’une technique « robuste et saine ».

airbus

 

Rappelons qu’Airbus avait annoncé auparavant avoir des préférences pour les traditionnelles batteries  au nickel cadmium pour son A350 en raison des incendies de batteries au lithium. Selon une source proche d’Airbus « Airbus travaille avec la FFA pour voir dans quelle mesure elle finira par valider la technologie du lithium. » continuant « Une fois la décision prise, des batteries de lithium pourraient être installées sur l’A350. Il y aura des avions au nickel cadmium et ensuite une deuxième génération au lithium. Cela ne prendra pas des années. On pourra imaginer que ce sera d’actualités en 2015 ou 2016. »

Les premiers A350 attendus au second semestre 2014 seront équipés de batteries traditionnelles au nickel cadmium qui sont plus lourdes et plus massives que les batteries en lithium pour une énergie équivalente, ces dernières qui ont été adoptés par Boeing pour le 787.

 

Les batteries au nickel cadmium représentent donc un désavantage aussi bien pour le poids total de l’avion que pour sa consommation de carburant, un facteur déterminant et non négligeable dans le choix d’un avion. En revanche, elles sont fiables et leur certification selon les normes techniques déjà établies ne posera pas de problème. L’avion européen ne tardera pas à sa mise en service commerciale prévue au second semestre de 2014 notamment qu’Airbus a joué la carte de la sécurité en évitant de prendre les risques d’une nouvelle technologie aux nombreuses failles inexpliquées sur deux Dreamliner d’All Nippon Airways et de Japan Airlines.

Le spécialiste de l’aéronautique a noté « on ne sait pas que la FAA va demander pour les batteries au lithium dont la fiabilité n’est pas encore démontrée. »

La FAA et l’AESA ont autorisé la reprise des vols de 787. Dès le 1er juin, la compagnie japonaise, All Nippon Airways(ANA) reprendra les vols. Le spécialiste interrogé exprime son dérangement extrême « Quand vous ne savez pas pourquoi un élément a failli, vous ne pouvez pas garantir que çà ne se reproduira pas. » soulignant que «  Cependant, il suffirait que quelqu’un dise à l’industrie : on a trouvé pourquoi elles ont pris feu et on sait vous fabriquer une batterie qui ne prendra pas feu, çà changerait tout. »

Category : actualités

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *