Aircal acquière un avion ATR 72

 
actualités | aviation
Découvrez aussi :

La compagnie aérienne Aircal accélère les procédures d’acquisition d’un quatrième avion, celle-ci pourrait être accomplie dans les jours qui viennent. Des experts de chez Aircal prévoient de se rendre à Singapour, afin d’examiner trois ATR 72 d’occasion. Si la transaction arrive à sa fin, le 4ème avion se trouverait au Caillou, vers le premier juillet.

D’après Samuel Hnepeune, le président du conseil d’administration d’Aircal, cet avion représente un besoin réel, vu les fortes demandes, qui ont ponctué la période comprise entre décembre et mars et compte tenu de l’accroissement du taux du trafic. Il a par ailleurs, ajouté que depuis la réorganisation de la plateforme, le nombre de vol a été largement augmenté, mais ceci demeure insuffisant, car dans ce cas, il faudra faire des concessions au niveau de la sécurité, ce qui est impensable, d’après Samuel Hnepeune.

 

                                  Aircal pense déjà au renouvellement d'une partie de sa flotte

Les chiffres enregistrés par le trafic :

La compagnie Aircal a déclaré avoir enregistré 352 000 voyageurs en 2011 et 393 000 en 2012, et qu’elle prévoit un accroissement de plus de 12 %. Le moindre incident technique aurait un impact assez grave et c’est les voyageurs qui risquent de se retrouver dans des situations inconfortables. Mais d’après le président du conseil d’administration d’Aircal, le besoin d’acquérir un nouvel avion est imminent depuis quelques temps, mais il parait que la situation ne commence à s’arranger qu’en fin de l’année dernière.

La compagnie a décidé d’accomplir cet achat, en repérant un ATR 72 d’occasion, un appareil qui porte le plus grand intérêt de son équipe.Une opportunité s’est présentée, selon Samuel Hnepeune. Trois ATR72 ont été déliés par une compagnie aérienne indienne, Kingfisher, qui est en train de vivre une baisse du trafic et donc des difficultés financières. Pour ce fait, un dossier a été soumis, depuis environ 21 jours, à l’Agence pour la desserte aérienne de Nouvelle Calédonie. Cette dernière offre une assurance bancaire et elle se charge des intérêts fixés par la banque.

 


La visite à Singapour :

C’est au cours de la semaine prochaine qu’une équipe composée d’experts et de techniciens a programmé de rendre à Sinapour, dans le but d’évaluer le bon fonctionnement des ATR, surtout qu’à ce moment, ils passent la visite technique.

Les responsables ont déjà entamé une conversation avec une banque, pour se mettre d’accord, sur le montant de l’emprunt et la somme nécessaire en guise de premier versement. Ce dernier a été fixé à 260 millions, ce qui a nécessité une réunion du conseil d’administration dans la perspective de mettre en place les procédures visant l’achat et le déblocage des fonds, si nécessaire.

 

La réorganisation est prévue pour septembre :

L’achat devrait être accompli avant le 1er juillet, a date à laquelle un avion ATR de la compagnie Aircal devra commencer une visite technique qui durera durant cinq semaines. La mise en place des 4 appareils serait alors envisagée pour septembre. La nouvelle organisation devrait apporter un supplément de 27% de sièges pour les vols en destination de l’ile des Pins et pour Ouvéa, 23 % en direction de Lifou et enfin 38 % pour Maré.

Voilà un pas effectué par Aircal, vers sa nouvelle organisation, à qui il faudra réaménager sa flotte, avant l’aboutissement de cette année, car tous les édifices d’ATR seront déjà vendus d’ici deux ans.

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *