American Airlines entre la guérilla des pilotes et les complaintes des passagers

 
actualités
Découvrez aussi :

L’empire American Airlines est-il entrain de succomber ?

La compagnie aérienne américaine la plus célèbre, American Airlines, se trouve face à une tribune très violente, qui a été publié dans l’emblématique New York Times, le 29 septembre dernier, de la part de  l’écrivain Gary Shteyngart.

Un article qui est paru au très mauvais moment pour la compagnie qui vit une guerre avec ses employés depuis quelques temps.

 
American Airlines

 

  American Airlines

 

 

L’article de Gary Shteyngart, commence ainsi : « Toi, American Airlines,
ne devrais plus faire de vols transatlantiques. Tu n'as pas le
savoir-faire. Tu n'as pas l'équipement. Et tes employés ont clairement
perdu tout intérêt dans tes opérations ».

M. Shteyngart parle de ce
qui fut, selon lui, une vraie grande compagnie aérienne. Il retrace son
vol entre Paris et New York, à bord d’un avion d’American Airlines, une
vraie torture avec un nombre de personnel, venus de Mars, comme il plait
à l’écrivain de souligner.

Dans cette lettre, qu’il dédie aux
responsables de la compagnie, l’écrivain décrit l’attitude des employés
qui n’arrivent même pas à rassurer les passagers.

En ce qui concerne
l’avion en question, Gary Shteyngart affirme que rien n’inspire la
confiance ni la sécurité surtout avec « l’un des compartiments à bagages
était fermé avec du gaffeur ».

A noter que la compagnie avait
annoncé que l’avion en question avait subit quelques problèmes
techniques lors du voyage et a du atterrir à London Heathrow.

Gary ne
serait pas le seul à écrire sur le mal qui entoure la compagnie qui
pourrait voir son empire succomber bientôt. En fait, un journaliste
économique Matthew Yglesias, a indiqué que suite à son expérience avec
la compagnie, « il faut arrêter de prendre des vols American Airlines ».

La
compagnie American Airlines, avait suivie un plan de redressement
depuis la fin de l’année dernière ce qui a créé un climat social peu
favorable pour le travail. En fait la compagnie avait annoncé en février
dernier son intention de supprimer 13 000 emplois.

Une guérilla des pilotes s’est créé qui s’opposent à toute baisse de leurs salaires.

Category : actualités

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *