Antonov 124 : le deuxième plus gros avion au monde

Constructeurs aéronautiques
Pas encore de vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 7 mars 2018)

Surnommé Ruslan, l’Antonov 124 est considéré comme le deuxième plus gros avion au monde produit par série. Il se place juste après l’Airbus A380. L’Antonov An-225 est, quant à lui, considéré comme le plus gros avion au monde, mais hors-série.

Fabrication

Suite à une proposition de l’OKB Antonov en 1970, le projet 124 a été retenu face au 122 et au 126. Pour cause, cet appareil permet à l’armée de transporter tout type de véhicules allant des bateaux aux grues, aux locomotives et même aux satellites.

C’est un avion d’envergure qui peut transporter jusqu’à 150 tonnes de charge utile. Au décollage, il peut peser jusqu’à environ 400 tonnes.

Pour lui permettre un tel exploit, l’An-124 est pourvu de :

  • Quatre réacteurs double flux double corps Ivtchenko-Progress D-18T
  • Un empennage situé au niveau du fuselage
  • Un train d’atterrissage de 24 roues ce qui lui permet d’atterrir et de décoller depuis des pistes mal aménagées ou couvertes de glace et de neige
  • Une roulette de nez orientable qui lui permet de faire un demi-tour sur une piste de 45 mètres de large
  • Une rampe d’accès arrière et un nez pouvant se relever ce qui permet de le charger et de le décharger en même temps

Le premier prototype a réalisé son premier vol le 26 décembre 1982. Le premier appareil produit en série fut baptisé Rouslan en hommage à un géant du folklore russe. Il fut présenté au salon du Bourget de 1985 avant d’entrer, officiellement en service, et de battre les records.

Les commandes se sont vite enchaînées et en 1987, le constructeur put réaliser ses premières livraisons auprès de l’Armée de l’air soviétique.

Le 30 décembre 1992, son certification civile lui fut attribuée.

L’Antonov 124 : le deuxième plus gros avion au monde

Ses caractéristiques techniques

D’un point de vue technique, l’An-124 affiche :

  • Les dimensions suivantes : 69, 1 m de long, 73, 3 m d’envergure et 21, 08 m de hauteur
  • Une aire alaire de 628 m²
  • Une vitesse de croisière maximale de 850 km/h
  • Une vitesse maximale de 865 km/h
  • Une masse à vide de 175 tonnes
  • Une masse au décollage maximale de 392 tonnes
  • Une capacité maximale en carburant de 267 175 litres

En termes d’autonomie, celle-ci varie en fonction de son poids, mais l’autonomie maximale est de 15 700 km tandis que la minimale, avec un chargement de 120 tonnes, est de 4 800 km.

De nombreux exploits

Depuis son entrée en service, l’Antonov An-124 a rempli de nombreux exploits. Parmi eux, on peut citer :

  • Son tour du monde en 75 h 16 mn en 1990 avec une vitesse de 680 km/h
  • Son atterrissage à la Martinique après que l’ouragan Dean ait ravagé l’île : malgré les pistes trop petites et encombrées, l’avion a réussi à y atterrir sans incident. C’était en juillet 2007 et l’An-124 était alors accompagné d’un An-225 Mryia. Les deux avions avaient pour missions d’y transporter des matériels de reconstruction suite à l’ouragan
  • L’évacuation de réfugiés d’Irak et du Koweït
  • L’acheminement de divers matériels dans les zones difficiles d’accès de la Sibérie
  • Le déménagement du Rallye Dakar en 2000 suite à l’interdiction de passer par le Niger à cause de menaces terroristes
  • Le transport de satellites destinés aux fusées Ariane en Guyane, tous les trois mois

L’avion a été baptisé Condor par l’OTAN.

Category : Constructeurs aéronautiques

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *