Boeing 247 : tout savoir sur le Boeing 247

Constructeurs aéronautiques
Rating: 4.5/5. From 2 votes.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 22 août 2018)
Conçu en 1932-1933, le Boeing 247 est le premier avion de ligne que l’on peut qualifier de « moderne ». En effet, contrairement à ses prédécesseurs, sa conception intègre diverses technologiques et innovations jamais retrouvées sur d’autres avions de l’époque. Après un premier vol réussi et une présentation qui a fait sensation, aucun changement majeur n’a été apporté sur l’appareil dans les années qui suivent à part l’entrée en vigueur des avions pressurisés à partir des années 40.

L’origine du Boeing 247

Vers 1931-1932, Boeing Air Transport et les trois autres compagnies d’aviation qui faisaient partie du même conglomérat que lui à savoir National Air Transport, Pacific Air Transport et Varney Air Lines, ont émis le souhait de remplacer leurs vieux appareils de type Ford Trimotor ou encore Fokker F VII/3m par un appareil plus moderne.

Découvrez le Boeing 247

Le motoriste Pratt & Whitney ainsi que Sikorsky, le constructeur d’hydravions faisaient également partie du conglomérat.

Après maintes discussions, parfois houleuses, entre les différents membres, le projet de construire un nouvel appareil est né.

A l’origine, Boeing prévoyait un appareil d’une capacité de 15 personnes et pourvu de moteurs puissants. Les autres compagnies ainsi que leurs pilotes ont toutefois exigé un appareil plus modeste, d’une capacité de 10 personnes et d’un seul moteur. Boeing dut se plier à ces exigences et même si le B-247 construit fut un succès, ses caractéristiques ne lui ont pas permis de vraiment briller dans l’univers de l’aviation commerciale.

Pour information, les quatre compagnies du conglomérat ont fusionné en 1934 pour former l’United Air Lines.

La conception du Boeing 247

Le Boeing 247

Même si l’appareil construit était plus modeste que ce qu’aurait voulu Boeing, le constructeur a quand même réussi à se démarquer de ses concurrents de l’époque. Le lancement de l’avion a même engendré une petite révolution dans le secteur surtout que le B-247 faisait suite à deux appareils déjà prometteurs à savoir le bombardier B-9 et le Boeing Monomail. En effet, comme ces derniers, le Boeing 247 affichait de nombreuses caractéristiques techniques et aérodynamiques innovantes et jamais vues sur un avion de ligne telles que :

  • Un train rétractable
  • Un système de dégivrage par le biais de boudins gonflables situés au niveau des ailes et de l’empennage
  • Une aile dépourvue d’haubanage externe
  • Une construction entièrement métallique : Boeing a utilisé de l’aluminium anodisé pour le fabriquer
  • Une structure semi-monocoque
  • Un système de pilotage automatique

Le premier appareil fit son premier vol le 8 février 1933 et entra en service au mois de mai de la même année.

Le Boeing 247 : un avion performant

Mieux connaître le Boeing 247

Dès sa construction, le B-247 affiche des performances qui suscitent très vite l’engouement des compagnies aériennes. Non seulement, il était plus rapide que les premiers avions de combat, mais grâce à sa vitesse à l’atterrissage, environ 100 km/h, l’utilisation de volets n’était plus nécessaire. Les pilotes ont d’ailleurs admis que les manœuvres au sol étaient plus faciles avec cet appareil.

Autre preuve de ses performances :

  • il est le premier avion de ligne à pouvoir voler avec un seul moteur.
  • il peut voler, de manière très stable, à 3 500 m avec une masse maximale de décollage et ce, grâce à ses hélices à pas variable

Sur les autres variantes du modèle, d’autres innovations ont encore été apportées pour rendre l’appareil plus performant. C’est notamment le cas du filtre anti-reflets situé au-dessus du panneau des instruments dont a été doté le 247D quand le pare-brise fut incliné vers l’arrière et non vers l’avant comme sur les premiers modèles. Ce filtre a permis de régler le problème d’éblouissement.

Il faut également souligner que l’hélice à pas variable n’a été utilisée qu’à partir du 247D ainsi que le capot NACA puisque les premières versions ont été équipées d’une hélice à pas fixe et de capot moteur en anneau.

Ce qui reste certain, c’est que dès cette époque, Boeing a commencé à améliorer ses appareils tant en termes de performances que de sécurité ou de confort.

Les variantes du Boeing 247

Découvrez les caractéristiques du Boeing 247

On compte sept variantes différentes au Boeing 247 à savoir :

  • le Modèle 280 : bien que le nom soit différent, ce modèle est la version originale de l’appareil. Il a été conçu à l’image de Boeing c’est-à-dire avec 14 sièges et des moteurs Pratt & Whitney Hornet de 700 ch chacun
  • le Modèle 247 : c’est la version qui répondait aux exigences officielles du conglomérat et celui qui va déclencher la production en série
  • le 247A : ce modèle a été conçu sur commande de la deutsche Luft Hansa en 1934. Il est pourvu d’un nouveau moteur Pratt & Whitney Wasp d’une puissance de 625 ch
  • le 247E : ce modèle a été conçu pour recevoir un certain nombre de test en vue de nouvelles améliorations pour le 247D
  • le 247D : cet appareil est pourvu d’hélices Hamilton standard à pas variable. Cette caractéristique lui a permis de gagner 10 km/h lors de la course McRobertson
  • le 247Y : seules deux unités ont été produites dont l’une a été envoyée en Chine et l’autre utilisée pour des tests. C’est une version armée du 247 civil
  • le C-73 : c’est l’appellation donnée aux 27 unités de 247D mises au service de l’USAAF

Les caractéristiques techniques du Boeing 247

Les caractéristiques du Boeing 247

Le Boeing 247 a été conçu pour le transport civil, mais il a également été utilisé pour le transport militaire. D’une capacité de 10 passagers, il nécessitait un équipage de trois personnes dont un pilote, un co-pilote et une hôtesse de l’air. Cela prouve bien que déjà à cette époque, Boeing s’inquiétait du confort de ses passagers. A part cela, il faut savoir que l’appareil :

  • affichait une longueur de 15, 7 m, une hauteur de 3, 8 m et une envergure de 22, 6 m
  • avait une surface alaire de 78 m²
  • pesait 4 055 t à vide et pouvait peser jusqu’à 7 623 t au décollage
  • était équipé de deux moteurs Pratt & Whitney R-1340, mais certains ont utilisé des moteurs S1H1-G Wasp. Chaque moteur affichait une puissance unitaire de 550 ch
  • pouvait atteindre une vitesse de croisière de 304 km/h au maximum, une vitesse maximale de 320 km/h et une vitesse ascensionnelle de 5, 83 m/s
  • avait une autonomie de 1 200 km et un plafond de 7 620 m

Boeing a produit près de 75 unités de B-247 dont 69 ont été exploitées par l’United Air Lines.

Category : Constructeurs aéronautiques

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *