Dornier Do B Merkur : histoire du Dornier Merkur

aviation | Constructeurs aéronautiques
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 19 octobre 2018)
Le Dornier Merkur alias Dornier Do B était un avion monomoteur construit par les Allemands pour le transport de passagers. Sa conception a été inspirée du Dornier Komet III chez qui on reprochait un moteur de faible puissance. Découvrez l’histoire de cet appareil conçu après la Première Guerre Mondiale.

La conception du Dornier Merkur

Dornier Do B Merkur

Pour concevoir le Dornier Merkur, le constructeur Dornier s’est basé sur le Dornier Komet III. Sur ce dernier, il a remplacé le moteur Rolls Royce Eagle par un moteur BMW VI qui s’avérait être beaucoup plus puissant avec une puissance au démarrage de 600 ch.

Comme ce moteur était plus lourd que le Rolls Royce Eagle, Dornier a dû apporter quelques changements au niveau du design de l’appareil. Ce dernier s’est alors retrouvé avec :

  • Une cellule renforcée
  • Un refroidisseur ventral au lieu d’un refroidisseur avant
  • Une structure semblable à celle de la Komet avec toutefois une incision au niveau de la zone de fuselage
  • Une cellule fermée pouvant accueillir six passagers
  • Un cockpit ouvert pouvant accueillir deux membres de l’équipage
  • Un châssis pourvu d’un éperon de meulage

Le premier prototype conçu, le D-815, fit son premier vol le 10 février 1925.

Quelques prouesses du Dornier Merkur

Après ce premier vol réussi, le Dornier Merkur a établi ses premiers records dès 1926. Aux commandes de l’appareil se trouvaient Walter Mittelholzer et Georg Zinsmaier. Ces derniers ont réussi à effectuer sans aucun problème le trajet Friedrichshafen-Berlin-Königsberg-Moscou-Tbilissi-Bakou-Kharkov.

En décembre 1926, Mittelholzer a équipé un Dornier Merkur de flotteurs pour réaliser une expédition en Afrique. L’appareil en question était alors équipé d’un salon, d’une chambre et d’une chambre noire pour un petit équipage de quatre personnes. L’avion a décollé à Zurich en décembre 1926 pour arriver à Cape Town en février 1927 après avoir parcouru 20 000 km en 78 jours.

Les variantes du Dornier Merkur

Dornier do 228

Le Dornier Merkur a été conçu en quelques variantes à savoir :

  • Le Dornier Merkur ou Do Bal-B :

C’est le modèle de base qui était équipé d’un moteur BMW VI d’une puissance de 441 kW soit de 600 ch. Sa masse maximale au décollage était de 3 700 kg et sa capacité était de six à huit passagers.

  • Le Dornier Merkur II  ou Do Bal B-2 :

Après la première version, d’autres appareils furent équipés d’un moteur BMW VI U, un modèle doté d’un réducteur. Ces versions ont été baptisées Merkur II. Contrairement aux premiers, elles affichaient une performance accrue au décollage avec une puissance de 750 ch et une masse de décollage de 4 100 kg. Pour supporter ce poids, l’appareil s’est vu doter de renforts supplémentaires ce qui a engendré un petit changement au niveau de la force de l’aile.

  • Le B-Do Jal :

Une version expérimentale immatriculée D-1087 et équipée d’un moteur Junkers L-55 a également été conçue. L’appareil affichait une puissance de 650 ch, mais comme le moteur était beaucoup plus lourd, le projet fut vite abandonné.

Mis à part ces trois variantes, il faut souligner que certains Dornier Merkur ont été pourvus d’un cockpit fermé, mais comme cette caractéristique limitait le champ de vision du pilote, elle n’a été réalisée que sur quelques appareils.

Les caractéristiques générales du Dornier Merkur

Dornier Do24

Par caractéristiques générales, on se réfère à la version de base c’est-à-dire le Do Bal-B. Ce dernier :

  • Affichait une longueur de 12, 8 m pour une envergure de 19, 6 m
  • Proposait une masse maximale au décollage de 3 700 kg
  • Avait une capacité de six à huit personnes
  • Était équipé d’un moteur BMW V1 d’une puissance unitaire de 500 kW
  • Proposait une vitesse de croisière maximale de 175 km/h
  • Avait une autonomie de 1 000 km
  • Affichait un plafond de 5 200 m

En tout, seuls 50 unités de Dornier Merkur ont été fabriqués, mais différents pays l’ont utilisé comme le Brésil, le Japon, la Bolivie, le Chili, l’URSS, la Suisse ou encore la Colombie.

Category : aviation, Constructeurs aéronautiques

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *