En savoir plus sur la compagnie KLM

 
Compagnies aériennes

« KLM » sont les initiales qu’affiche cette compagnie aérienne hollandaise. C’est bien le sigle pour définir « Koningklijke Luchtvaart Maatschappij » que l’on peut traduire par « Compagnie royale d’aviation ». Cette compagnie peut se présenter comme la plus ancienne compagnie aérienne du monde toujours en activité avec plus de 90 ans d’existence et ayant gardé le même nom depuis ses débuts. Dans ce dossier, nous allons vous en apprendre plus sur cette structure.

qui est cette compagnie aérienne KLM

Ses débuts

Même si KLM n’est pas très connue que ses concurrents occidentaux comme Lufthansa, Aeroloft ou encore Air France, sachez qu’elle est dans ce secteur depuis bien longtemps. Sa création remonte au lendemain du premier conflit mondial, plus précisément le 7 octobre 1919. Comme pour toute autre compagnie aérienne, cette structure hollandaise a eu du mal à affronter le conflit 1939 – 1945. Elle a suspendu ses vols sur les liaisons internationales, mais s’est déployée pour maintenir les vols allant dans les Caraïbes. On peut alors confirmer que depuis sa création en 1919, KLM n’a jamais arrêté son activité en tant que transporteur de passagers.

Une remontée en douce dans la liste des compagnies aériennes

Après cette date de création officielle, KLM s’est développé petit à petit loin des feux des projecteurs. Elle a commencé à assurer la liaison avec Londres et Amsterdam le 17 mai 1920. Le premier vol a d’ailleurs été fait par un Airco DH 16 et avec le premier pilote officiel de la compagnie Jerry Shaw. Cette année 1920 a été bien fructueuse pour KLM et elle a pu afficher 440 passagers transportés et 22 tonnes de fret. L’année suivante, la structure s’est concentré sur la mise en place des premières lignes régulières et aux déplacements ponctuels. Son réseau de transport s’élargit en allant vers le continent européen et la Grande-Bretagne. Ses avions partent de la Hollande pour aller à Amsterdam, à Paris, à Bruxelles, à Rotterdam, à Londres, à Brême, à Malmö et à Copenhague. Pour assurer ces liaisons, la compagnie avait en service des appareils de la marque Fokker et aussi un avion de type DC 2.

Lire aussi – Histoire de la compagnie Turkish Airlines

Un développement à grande vitesse

Cette compagnie hollandaise se fait alors petit à petit son nom et elle a bien eu à l’époque une assez grande part de marché face à ses concurrents. En 1929, elle ose même se lancer dans la mise en place d’une ligne longue distance régulière entre la Hollande et l’actuelle Indonésie. En 1930, KLM affiche fièrement un bilan très positif en dix ans d’existence. Cette année, elle a transporté 15 143 passagers et elle a instauré avec son appareil Fooker F-XVIII la ligne transatlantique partant d’Amsterdam pour aller à Curaçao. Cette structure a d’ailleurs profité de la position de son pays avec les possessions néerlandaises dans les Caraïbes pour développer son activité commerciale dans cette zone. Ceci a été le cas pendant le conflit de la Seconde Guerre Mondiale.

plus d'informations sur la compagnie aérienne KLM

Après la deuxième guerre mondiale, quand la stabilité commence à s’installer petit à petit en Europe, KLM reprend de service dans cette zone. Elle effectue la première ligne régulière le 21 mai 1946 entre l’Europe et New York. Quatre années plus tard, le bilan est encore positif avec 356 000 passagers transportés sur une période d’activité. A cette époque, KLM est une des compagnies reconnues dans le domaine, mais elle ne se limite pas là. Elle s’active également pour devenir pionnière en matière de technologie. Pour la formation et l’entraînement de son personnel volant technique, elle inaugure un simulateur de vol sur un Douglas DC-7C. Cette méthode, étant plus économique qu’un vol réel, sera adoptée par les autres compagnies concurrentes de KLM.

A découvrir également – La compagnie Aer Lingus, son histoire

De nouvelles destinations, un nouveau terminal

En 1958, la flotte de cette compagnie hollandaise s’agrandit avec un avion doté de moteur à piston, assurant la liaison entre Amsterdam et Tokyo. Elle se lance également dans la mise en place de la route « par le nord du globe ». La collaboration avec la firme Douglas est aussi un grand atout de KLM, car elle se voit offrir de nombreux appareils, notamment les DC-9 qui opèrent sur les lignes européennes et les destinations du Moyen-Orient.

Pour KLM, 1967 est une année de travaux avec la construction du nouveau terminal de l’aéroport de Shiphol qui sera sa plateforme principale. C’est ici que sera accueilli ses gros porteurs, notamment le Douglas DC-8-63 avec 244 sièges passagers. En février 1971, la compagnie n’a pas non plus peur de faire l’acquisition du Boeing 747-200B qui exige des installations aéroportuaires particulières. Etant un pionnier de l’aviation civile, KLM arrive même à convaincre Boeing pour reconfigurer une partie de ses 747-200 pour que le pont supérieur de ces appareils soit plus spacieux. C’est là que naissent les Boeing 747-200SUD. La compagnie hollandaise reçoit également de ce géant de l’aéronautique les nouveaux 747-300 et les 747-400 par les années qui suivent.

Connaissez-vous la compagnie Ryanair ? – L’histoire de la compagnie aérienne Ryanair

tout savoir sur la compagnie hollandaise KLM

Les fusions sur ses dernières années en tant que compagnie indépendante

C’est également à ce moment que KLM fait l’achat de 20% du capital de la compagnie américaine Northwest qui a su séduire par ses hubs à Detroit, à Minneapolis, à Memphis, à Tokyo et aussi à Amsterdam. Ce ne fut pas la meilleure des collaborations, car quelques années plus tard, Northwest devra être reprise par Delta Airlines, qui a su trouver des arrangements avec KLM pour le partage de la même ligne régulière. En 1990, ce ne sont pas les transporteurs aériens qui manquent et il y a même eu l’apparition des compagnies low-cost, mais ceci n’a pas empêché KLM de faire un bon exercice avec plus de 16 millions de voyageurs transportés. A partir des années 2000, la compagnie hollandaise se voit plus ou moins obligé de rajeunir sa flotte et fait l’acquisition des Boeings 777-200 et des Airbus A330-200 pour remplacer les Boeings 747-200 et les MC Donnel Dougla MD-11.

En 2003, on n’a plus vu le sigle « KLM » seul. En effet, la compagnie a fusionné avec Air France pour devenir Air France KLM. C’est là qu’on a eu la fin de la plus ancienne entité indépendante du secteur. Cependant, ceci n’a pas empêché l’oubli de KLM. Le groupe rejoint la Sky Team avec d’autres compagnies aériennes et le centre commercial de l’aéroport de Shiphol Amsterdam a été choisi comme siège et rappellons que ce centre commercial n’est autre que le fief historique de KLM. De là, KLM s’est un peu dissoute dans cette alliance.

Ceci pourrait également vous intéresser –  Bagages : que peut-on emporter à bord d’un avion ?

Category : Compagnies aériennes

A propos de l'auteur ()

tvO!BgUNkCNNwmiJ!*sSf#)8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *