Boeing 767 : le premier biréacteur à large fuselage de Boeing

Constructeurs aéronautiques
No votes yet.
Please wait...
(Last Updated On: 7 mars 2018)
Conçu par Boeing, le B767 est un avion de ligne à réaction gros-porteur de moyenne taille. Il est le premier appareil biréacteur à large fuselage de l’avionneur et est également, son premier avion à être doté d’un cockpit à deux membres d’équipages et avec une planche de bord tout écran.

Son histoire

Le B767 a été, en partie, inspiré du B747 qui était, en 1970, le premier avion civil doté d’une cabine à deux couloirs. Deux ans plus tard, le constructeur a lancé une étude de développement pour la conception d’un nouvel appareil baptisé sous le nom de code 7X7. Ce dernier devait remplacer le 707 ainsi que les autres avions à réaction moyen-porteurs. Comme le 747, il doit avoir une cabine bicouloir, mais avec un fuselage plus petit.

Alors que l’avionneur et ses collaborateurs avaient pensé à un appareil à décollages et atterrissages courts destinés aux vols court-courriers, ils ont dû réviser les plans pour satisfaire les compagnies. De là est apparue l’idée d’un avion de moyenne taille pouvant réaliser des liaisons transcontinentales.

La configuration de base a été obtenue en 1976. A cette dernière devaient ensuite être intégrées les avancées technologiques aérospatiales de l’époque à savoir :

  • Les turboréacteurs à double flux à haut taux de dilution
  • Les nouveaux systèmes du poste de pilotage
  • Les matériaux de construction plus légers
  • Les améliorations aérodynamiques

En 1978, le nouvel appareil connu sous le nom de code 7X7 fut baptisé 767. Dès cette année, trois variantes ont été évoquées à savoir :

  • Le 767-100 doté de 190 sièges
  • Le 767-200 et la version 767-200ER pourvus de 181 à 290 sièges
  • Le 767-300 et la version 767-300ER équipés de 218 à 350 sièges. Le 767-300F, quant à lui est dépourvu de sièges
  • Le 767-400ER doté de 245 à 375 sièges
  • Le 767MR/LR, une version triréacteur à 200 sièges pensée pour les lignes intercontinentales : plus tard, cette dernière a été rebaptisée 777

En ce qui concerne le 767, son lancement officiel date du 14 juillet 1978. Suite à cela, les compagnies se sont surtout intéressé à la version 767-200 et au final, le 767-100 n’a pas été proposé à la vente du fait de sa trop grande ressemblance avec le 757. Quant au futur 777, il a été abandonné.

Les caractéristiques du 767

Boeing 767 : le premier biréacteur à large fuselage de Boeing

Afin de réduire les coûts, Boeing a travaillé conjointement sur le 757 et le 767. Les deux avions ont d’ailleurs, en commun, de nombreuses caractéristiques comme leur avionique, les systèmes de maniement, le groupe auxiliaire de puissance, les systèmes de gestion de vol, les actionneurs électriques et les pièces hydrauliques.

En ce qui concerne le 767, il se définit comme étant un monoplan cantilever à ailes basses. Il est doté d’un empennage conventionnel muni d’une simple dérive avec gouvernail. Aussi, il :

  • Est pourvu d’ailes avec une flèche de 31, 5° : chaque aile de l’appareil affiche un profil supercritique doté de six panneaux de bec de bord d’attaque, d’ailerons intérieurs et extérieurs, de six spoilers et de volets à simple ou double fente. Elles ont été optimisées pour fournir à l’avion une vitesse de croisière de 858 km/h
  • Est doté d’une cellule avec des surfaces de voilure en plastique à renfort fibre de carbone
  • Est muni de carénages et de panneaux d’accès en Kevlar et des alliages en aluminium
  • Est équipé d’un train d’atterrissage tricycle rentrant avec quatre roues au niveau de chaque bogie du train principal ainsi que de deux roues pour la roulette du nez

Il faut savoir que sur les autres variantes, on peut noter quelques différences. C’est notamment le cas du :

  • 767-400ER qui est pourvu d’un plus grand train principal, des freins du 777, d’un sabot de queue rétractable, …
  • 767-300 il a été rallongé, mais le principal changement concerne la présence de sabot de queue rétractable

En ce qui concerne son système de vol, il faut savoir que :

  • Sa planche de bord est dotée de six écrans CRT Rockwell Colins : ces derniers permettent d’afficher les indications des moteurs et d’alerte de l’équipage (EICAS) et le système d’instruments de vol électronique (EFIS)
  • Son système de gestion de vol a été modernisé et amélioré par rapport à celui présent sur les précédents appareils : ce dernier automatise diverses fonctionnalités comme la navigation
  • Pour obtenir de l’électricité pour les commandes de base en cas d’urgence, une éolienne de secours a été installée
  • Trois systèmes hydrauliques redondants ont été installés sur l’avion afin d’actionner les surfaces de contrôle de certains équipements comme le train d’atterrissage. Parmi ces systèmes, deux d’entre eux sont alimentés par les deux réacteurs tandis que le troisième est alimenté par une pompe électrique
  • Pour réduire le poids et garantir le fonctionnement indépendant de chaque spoiler, un système de contrôle électrique a été mis en place
  • Pour permettre aux spoilers de bien fonctionner, des commandes de vol électriques utilisant des signaux électriques ont été installées
  • Un système d’atterrissage automatique baptisé autoland a été installé sur l’appareil : ce dernier facilite les atterrissages CAT IIIb même par temps de mauvaise visibilité

Petite différence sur le 767-400ER : ce modèle est doté d’écrans à cristaux liquides (LCD) Rockwell Collins.

Pour ce qui est de l’intérieur de l’avion, le 767 se démarque par les caractéristiques suivantes :

  • Présence d’une cabine bicouloir avec une classe affaires dotée de six sièges de front et une classe économique de sept sièges de front. La disposition 2-3-2 a été maintenue pour cet appareil ce qui fait que 87 % des sièges se situent soit du côté hublot soit du côté couloir
  • Présence de grands coffres à bagages
  • Présence de plus de toilettes
  • Mise en place d’un seul grand galley situé à proximité des portes arrière
  • Mise en place de portes des passagers et de service qui s’ouvrent vers le haut et qui rentrent à l’intérieur du fuselage

A partir de l’année 2000, le Signature Interior a été mis en place sur les nouveaux 767. Cela se définit par des coffres à bagages encore plus grands, des panneaux sculptés et un éclairage indirect. Les appareils datant d’avant cette année peuvent, quant à eux, être modernisés avec ce style. Dans le cas où la mise en place totale du Signature Interior n’est pas faisable, les compagnies peuvent opter pour l’Enhanced Interior qui concerne seulement quelques changements comme l’éclairage indirect, le plafond courbé, …

Les autres caractéristiques générales

Tous les 767, quelle qu’en soit la variante, ont les points suivants en commun :

  • Une envergure de 47, 6 m sauf pour le 767-400ER qui est de 51, 9 m
  • Une surface alaire de 283,3 m² sauf pour le 767-400ER qui est de 290, 7 m²
  • Une hauteur de fuselage de 5, 41 m
  • Une largeur de fuselage de 5, 03 m
  • Une largeur de la cabine intérieure de 4, 72 m
  • Une vitesse de croisière de 851 km/h à une altitude de croisière de 11 000 m
  • Une vitesse de croisière maximale de 913 km/h à une altitude de croisière de 11 000 m

Pour ce qui est de leurs différences, cela concerne :

  • La capacité cargo : 81, 4 m3 pour les 767-200 et 767-200ER, 106, 8 m3 pour les 767-300 et 767-300ER, 428 m3 pour les767-300F et 129, 8 m3 pour les 767-400ER
  • La longueur qui est de 48, 5 m pour les 767-200, l54, 9 pour les 767-300 et 61, 4 m pour les 767-400ER
  • La capacité de carburant maximale : 63 000 l pour le 767-200 et le 767-300 et 91 000 l pour les autres modèles
  • La masse à vide : 80 130 kg pour le 767-200, 82 380 kg pour le 767-200ER, 86 050 kg pour le 767-300, 90 010 kg pour le 767-300ER, 86 180 kg pour le 767-300F et 103 870 kg pour le 767-400ER
  • La masse maximale au décollage : 142 880 kg pour le 767-200, 179 170 kg pour le 767-200ER, 158 760 kg pour le 767-300, 186 880 pour le 767-300ER et le 767-300F et 204 120 kg pour le 767-400ER
  • L’autonomie : 7 300 km transatlantique pour le -200, 11 825 km transpacifique pour le -200ER, 7 900 km transatlantique pour le -300, 11 065 km transpacifique pour le -300ER, 6 025 km transcontinental pour le -300F et 10 415 km transpacifique pour le -400ER

Pour ce qui est des moteurs, sont utilisés sur le :

  • 767-200, les moteurs P&W JT9D-7R4 / P&W PW4000-94 / GE CF6-80A / GE CF6-80C2
  • 767-200ER, les moteurs P&W PW4000-94 / CF6-80C2
  • 767-300, les moteurs P&W JT9D-7R4 / P&W PW4000-94 / GE CF6-80A / GE CF6-80C2
  • 767-300ER et -300F, les moteurs P&W PW4000-94 / GE CF6-80C2 / RR RB211-524H
  • 767-400ER, les moteurs P&W PW4000-94 / CF6-80C2

De 1978 à 2017, 1 204 Boeing 767 ont été commandés et 1 104 ont été livrés jusqu’en 2017.

Category : Constructeurs aéronautiques

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *