Boeing 787 : histoire du Boeing 787

aviation | Constructeurs aéronautiques

Surnommé Dreamliner, le Boeing 787 est un avion long-courrier pouvant transporter entre 210 à 330 passagers. Sa construction a été lancée officiellement le 26 avril 2004 et il n’a effectué son premier vol que cinq ans plus tard, le 15 décembre 2009. L’avion fut finalement certifié le 26 août 2011.

Les premières tentatives

L’idée de concevoir le B787 est née avec la construction de l’A380 par Airbus, le plus grand concurrent de Boeing. Pour rivaliser avec ce très gros porteur, le constructeur américain avait pensé concevoir un Sonic Cruiser dont la vitesse se rapprocherait plus de celle du son à savoir 0, 95 mach contre 0, 85 mach pour les avions de ligne classiques. Même si l’idée était bonne, Boeing l’a très vite abandonné puisqu’un appareil plus rapide équivalait à une plus grande consommation ce qui n’était pas idéal pour l’avionneur. Ce n’est qu’après qu’est venue l’idée du B787.

Histoire du Boeing 787

Le B787 est né

Dès les premières esquisses, Boeing souhaitait un avion :

  • doté d’un rayon d’action plus élevé que ses prédécesseurs pouvant proposer des vols plus longs avec des correspondances réduites
  • plus économique en termes de carburant et ce, grâce à une forte utilisation de matériaux composites

Une fois conçu et opérationnel, il sera appelé à remplacer les B757 et B767. C’est selon ces critères que le B787 a vu le jour.

Différentes versions

Boeing en avait alors proposé trois versions lesquelles varient selon leur capacité : le 787-3, le 787-8 et le 787-9. Globalement, le 787 peut avoir une capacité de 210 à 330 passagers. Le 787-3 a toutefois été annulé par manque de commandes et une autre version plus longue est née en 2013 : le 787-10.

Une conception internationale à double tranchant

Pour réaliser le B787, Boeing a collaboré avec de nombreuses industries éparses dans une dizaine de pays. On peut notamment citer l’italien Finmeccanica, des grands groupes japonais ainsi que des fournisseurs chinois, anglais, français, coréens, canadiens, australiens et suisses.

Toujours en termes de partenariat, Boeing a choisi deux types de motorisations pour son B787 à savoir le General Electric GEnx et le Rolls-Royce Trent 1000.

Grâce à cette conception internationale, le 787 fut un vrai succès puisque bien avant le premier vol, le constructeur aéronautique enregistrait déjà une centaine de commandes. Toutefois, cette formule de sous-traitance à larges échelles a également engendré les retards à raison de deux ans pour le premier vol et trois ans pour la première livraison.

Retards, essais et surcoûts

Lorsque la conception du B787 a été lancée, le constructeur a planifié le premier vol pour la fin du mois de juillet 2007 et une entrée en service pour le mois de mai 2008. Plusieurs retards ont toutefois été enregistrés pour diverses raisons comme la pénurie de fixations en juillet 2007, des problèmes de développement de logiciels, des problèmes de caisson central, la grève de septembre-octobre 2008, un défaut au niveau des tronçons, …

Les essais purent enfin commencer en 2010 et là encore, plusieurs vols ont été nécessaires jusqu’à la première livraison d’un B787-8 Dreamliner en septembre 2011. Ce modèle s’est toutefois avéré plus lourd que prévu et la compagnie All Nippon Airways n’a pu effectuer que des vols assez courts avec l’appareil.

Tous ces problèmes ont nettement augmenté le budget de départ et plus encore, puisque pour rattraper les retards, Boeing a consenti des réductions énormes à ses premiers clients. Une perte qui s’est néanmoins être une force puisque cela a renforcé la commercialisation de l’avion.

Le B 787 d’aujourd’hui

Le B 787 existe actuellement sous les versions 8, 9 et 10. Après de nombreuses innovations et améliorations, Boeing a enfin atteint son objectif en éditant un avion économique et moins polluant.

Category : aviation, Constructeurs aéronautiques

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *