Boeing : des centaines de postes d’ingénieurs supprimés

actualités

Face à la chute des ventes, Boeing se voit dans l’obligation de supprimer des centaines de postes d’ingénieurs dans sa branche civile. Ce licenciement en masse est pour l’avionneur le seul moyen pour réduire ses dépenses et rester compétitif sur le marché. D’ici au 23 juin prochain, les départs volontaires et les licenciements se multiplieront donc au grand dam des employés.

Une réduction continue de ses effectifs

Boeing compte actuellement près de 146 964 employés après une première réduction de 7, 6 % de son effectif. Ce chiffre sera encore revu à la baisse puisque jusqu’au mois de juin prochain, l’avionneur devra se séparer de centaines de postes supplémentaires et surtout d’ingénieurs. Au début de l’année 2017, il a déjà dû se déparer de 305 ingénieurs et de 1 500 mécaniciens dans un contexte de départs volontaires. Cela ne suffit toutefois pas pour réduire les coûts et il projette désormais une nouvelle vague de réduction d’effectifs qui ciblera en premier ses sites de production dans l’Etat de Washington.

Boeing : des centaines de postes à supprimer

Cet Etat, où est essentiellement produit le 737 MAX, une version remotorisée et plus économe du 737, compte à peu près 70 000 employés. Il se séparera donc d’un plus grand nombre de salariés dont des managers et des dirigeants.

Cette cure d’austérité prendra deux formes :

  • Des départs volontaires
  • Des licenciements secs

Après le mois de juin, d’autres suppressions d’emplois pourraient avoir lieu si la situation ne s’améliore pas encore d’ici-là.

Retour sur l’histoire de Boeing

Category : actualités

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *