Crash d’avion à Taïpei : huit personnes encore disparues

 
actualités | aviation

Le crash a eu lieu le mercredi dernier et jusqu’ici, huit personnes restent encore introuvable. Quant au pilote, il a également été retrouvé sans vie dans le cockpit avec les mains cramponnées au manche. Liao Chien-Tsung âgé de 41 ans est considéré comme un héros puisqu’il a tout fait pour éviter le crash de l’avion dur des quartiers habités.

Le crash

Avant de plonger dans l’eau, l’avion appartenant à la compagnie aérienne taïwanaise TransAsia a d’abord heurté une autoroute surélevée. L’avion avait à son bord 58 personnes. 35 personnes ont été tuées, 15 ont survécu et huit sont jusqu’ici introuvables.

L’accident peu de temps après le décollage

Le crash a eu lieu aux environs de 11h00 heures locales. Le vol GE 235 a décollé à Taipei pour se rendre sur l’île de Kinmen. Cela signifie qu’il venait juste de décoller quand il a commencé à perdre de l’altitude et à dévisser jusqu’à plonger dans une rivière. Jeudi, des centaines de secouristes à bord de canots pneumatiques ont été remarqués sur les lieux de crash pour tenter de secourir les survivants, évacuer ceux qui ont péri dans l’accident et retrouver les personnes disparues. Les nombreux débris de l’ATR démontrent l’intensité du choc qu’a subi l’appareil.

Les boîtes noires révèlent la panne des deux moteurs

Peu de temps après le crash, les deux boîtes noires ont pu être repêchées et elles ont commencé à nous rapporter les causes du crash. Selon les boîtes noires, les deux moteurs de l’ATR étaient tombés en panne avant la chute de l’appareil. Thomas Wang, directeur du Conseil de sécurité de l’aviation civile en charge de l’enquête sur l’accident révèle que l’alarme s’est déclenchée pour signaler l’extinction du moteur droit à 10h53mn28s. L’avion se trouvait à 400 mètres d’altitude quand ce premier moteur est tombé en panne. Face à cette situation, le pilote a éteint le moteur gauche puis a tenté de le redémarrer, mais sans succès. Un SOS a ensuite été envoyé à 10h54mn35s.

Panne d’un moteur dès la livraison de l’appareil

La Direction de l’aviation civile taïwanaise (CAA) a déclaré que l’avion avait déjà un problème de moteur lorsque l’ATR l’a livré. Pendant le circuit de livraison entre Toulouse et Macao, un problème a déjà été ressenti et l’un des moteurs a été remplacé par le fournisseur. Une enquête approfondie sera menée à ce sujet.

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *