Crash d’un avion civil russe : que s’est-il passé ?

 
actualités | aviation

Un Airbus A-321 de la compagnie russe Kogalymavia ou Metrojet est tombé dans la journée du samedi 31 octobre dans la province de Sinaï, en Egypte. Il avait 224 personnes à son bord et a disparu des radars 20 minutes après son décollage.

Le contexte de l’accident

C’est à l’est du Sinaï, dans une zone montagneuse, que les restes du vol 7K9268 ont été retrouvés. Les dernières images sur radar indiquent qu’il a perdu 5 000 pieds avant de disparaître des écrans. L’avion devait assurer la liaison entre Charm el-Cheikh à Saint-Pétersbourg. Il comptait 217 passagers et sept membres de l’équipage. Un responsable de l’aviation civile a déclaré qu’ils avaient perdu le contact avec l’avion 23 minutes après qu’il ait décollée et alors qu’il volait à 30 000 pieds. Soulignons que l’avion a décollé à 5h51 heure locale.

Crash d'un avion A 321 de Metrojet

Daech revendique le crash

Il faut effectivement souligner que dans l’après-midi de ce samedi noir, le groupe djihadiste Etat islamique (EI, Daech) a affirmé sur Twitter qu’il est responsable de ce crash en représailles de l’intervention russe en Syrie. Doit-on toutefois y accorder foi ? Certes, l’avion s’est écrasé sur un bastion de la branche égyptienne de cette organisation, mais les experts réfutent toutefois cette hypothèse puisqu’à 30 000 pieds, il est peu probable qu’une roquette ou un missile ait pu toucher l’appareil. Metrojet se tourne alors vers un souci technique, mais lequel ?

L’avion avait aux commandes un pilote expérimenté affichant 12 000 heures de vol. Il volait pour la compagnie depuis 2012 et a réalisé une totalité de 21 000 trajets pour 56 000 heures de vol.

Les boîtes noires en diront davantage

Sitôt le crash survenu, des ambulances et secouristes ont été dépêchés sur les lieux pour évacuer les blessés et les morts vers les hôpitaux du Caire et de Suez. Les autorités s’y sont également rendues pour faire un état des lieux et retrouver les deux boîtes noires. Ces dernières ont pu être récupérées et on attend plus que leur version pour valider la cause réelle de l’accident.

Aucun survivant

Sur les 224 personnes à bord de l’avion, aucune n’a survécu. Les secouristes égyptiens ont dressé ce triste bilan, confirmé plus tard par l’ambassade de Russie au Caire. Parmi les victimes, on recense 17 enfants. Depuis le début des recherches, seules 170 dépouilles ont été retrouvées puisque les corps sont éparpillés sur un périmètre de 5 km.

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *