Environnement : l’avion devrait être prohibé ?

 
actualités | aviation
Découvrez aussi :

C’est un fait, l’avion est le moyen de transport le plus polluant, mais doit-on l’éradiquer pour autant ? Hubert Reeves nous pose à tous la question et il convient à chacun d’y répondre.

environnement

On est aujourd’hui nombreux à vouloir protéger l’environnement, mais si certains font ce qu’ils peuvent pour y arriver sans blâmer entièrement l’innovation, d’autres, plus extrémistes souhaitent seulement qu’on éradique tous les appareils qui peuvent entraîner l’effet de serre dont l’avion. Certaines personnes refusent d’ailleurs d’utiliser cet appareil quoi qu’il leur en coûte sous prétexte qu’un seul vol produit une tonne de gaz carbonique. De plus, il faut savoir que les avions consomment environ 17 % de l’énergie mondiale. Oui, c’est énorme d’où la mûre réflexion à laquelle nous invite Hubert Reeves.

Face à ce constat alarmant, voire choquant, les avionneurs essaient de trouver des solutions efficaces pour diminuer et l’énergie consommée et le gaz produit par un vol à longue distance. L’attention est noble, mais malheureusement, aucune mesure immédiate ne pourrait être prise, car leur application demanderait des mois, voire des années. Que faire alors face à ce phénomène qui nous détruit de plus en plus l’environnement surtout que chaque jour, au moins un vol à longue distance se réalise quelque part dans le monde ?
Ne plus prendre l’avion semble être une bonne solution, mais dans ce cas, devrait-on renoncer à partir à la rencontre des gens et d’autres cultures ? Une autre facette qui est tout aussi importante pour la vie de l’homme. De plus, l’avion permet aujourd’hui de relier tous les domaines financiers que ce soit scientifiques, commerciaux, industriels, sociaux, …

Il est vrai qu’on a le TGV ou encore les bateaux, mais avec le facteur temps qui nous presse tant, peut-on se permettre d’éradiquer les avions qui sont tout de même une des plus grandes innovations de l’homme ?
Chacun a sa réponse en tête, mais pour Hubert Reeves, la solution serait de n’utiliser l’avion que lorsque cela est vraiment nécessaire et justifié. Il convient alors de voir si d’autres moyens existent pour minimiser les risques sur notre planète qui rappelons-le est déjà dans une situation critique.
Bref, comme toujours, on est confronté à un choix difficile qui réveille le sens de responsabilités de chacun. Ici, rien n’est imposé, mais à chacun de discerner ce qu’il faut ou ne faut pas faire.
Et vous, qu’en dites-vous ?

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *