Germanwings : crash d’un airbus dans les Alpes-de-Haute-Provence

 
actualités |

D’après les informations recueillies par Europe 1, un avion de la compagnie Germanwings reliant Barcelone et Dusseldorf se serait écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence. L’information a été rapidement confirmée par la gendarmerie qui a dépêché deux hélicoptères sur les lieux du crash. L’appareil a alors été localisé non loin de Prads-Haute-Bléone, dans le massif de l’Estrop. A bord, outre les 144 passagers, il y avait six membres de l’équipage. Jusqu’ici, on ignore encore les origines de cet accident.

Bien que l’avion qui s’est écrasé ait été repéré, l’accès à celui-ci est compliqué par la configuration du lieu et la neige. Le secrétaire d’Etat aux transports a indiqué qu’aucun des passagers, ni des membres de l’équipage, n’a survécu. D’après les informations recueillies, la zone de localisation du crash (sur le Prads-Haute-Bléone) était encore très étendue (près d’un hectare). Les débris de l’aéronef ne semblent pas s’être éparpillés, ce qui laisse supposer qu’il n’y a pas eu d’explosion en plein vol. Par ailleurs, les deux hélicoptères décollant depuis Paris seront dépêchés sur le lieu de l’accident au début de l’après-midi. Ces hélicoptères achemineront des gendarmes de la Section de recherche de la Gendarmerie des transports aériens (GTA) et des experts de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). Plus tard, d’autres experts équipés de matériels seront conduits sur place. Cet accident devra alors mobilisé plus de quarante enquêteurs.

Germanwings crash d un airbus dans les Alpes de Haute Provence

Pas de survivants

Alain Vidalies, secrétaire d’Etat aux transports, a indiqué sur Europe 1 qu’aucun passager n’a survécu. Il ajoute également que ce dont on est sûr pour l’instant, c’est que l’avion effectuait le trajet Barcelone-Dusseldorf et a émis des signaux de détresse à 10h47, heure à laquelle il était à 5000 pieds d’altitude, ce qui était très préoccupant. Par la suite, l’avion a crashé non loin de la ville de Prads. Mais le lieu du crash n’est pas accessible par les routes, ce qui complique la mission des enquêteurs et des sauveteurs. Il n’est donc pour l’heure pas possible de parvenir au plus près du lieu où se trouve l’avion. Toutefois, le survol en hélicoptère a permis de localiser les débris de l’avion, autour desquels on a pu repérer quelques corps humains inertes. D’après un témoin interviewé sur Europe 1, l’avion volait à plus basse altitude que la normale, ce qui a attiré son attention.

Visite d’Etat du roi d’Espagne écourté

A bord de l’avion, il y avait en tout 150 passagers de différentes nationalités : allemande, espagnole et peut-être même turque. Mardi, le président François Hollande a souligné sans certitude qu’en revanche, il n’y avait pas de voyageur français à bord. Le président a tenu un communiqué après s’être entretenu avec le roi d’Espagne, qui a dû écourter sa visite d’État en apprenant l’accident.

Selon Manuel Valls, on ignore encore les raisons de ce crash, mais au vu des conditions dans lesquelles l’avion s’est écrasé, il y a davantage de probabilités que tous les passagers à bord de l’avion, y compris les membres de l’équipage, aient perdu la vie. Juste après l’annonce du crash, le chef du gouvernement a informé que le ministre de l’Intérieur se déplaçait sur les lieux et qu’une cellule interministérielle de crise a été immédiatement créée.

 

Tags:

Category : actualités

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *