La compagnie low cost EasyJet est condamnée à 5000 euros pour un acte discriminatoire

 
actualités
Découvrez aussi :

EasyJet condamné à 5000 euro pour un acte discriminatoire

La compagnie aérienne low cost EasyJet a été condamnée à une amende de 5000 euros, ainsi que des dommages et intérêts, suite à un acte de discrimination envers une passagère en situation de handicap que l’équipage l’a débarqué de l’avion.

L’Association des paralysés de France, a déclaré sa fierté de cette décision du tribunal correctionnel de Paris.

Le tribunal correctionnel de Paris a trouvé la compagnie coupable et la condamné de 5000 euros à payer à la femme plaignante ainsi que 4000 euros à l’Association des paralysés de France, la partie civile au procès.

La compagnie low cost EasyJet

 

La compagnie low cost EasyJet

 

 

En effet, le 21 mars 2010, Marie, une femme de 39 ans, qui se déplace en
fauteuil roulant s’est enregistré pour le vol Paris-Nice. Mais une fois
à bord, un membre de l’équipage lui demande si elle pouvait aller aux
toilettes seules, et malgré que plusieurs des passagers se sont portés
volontaires, l’équipage a insisté sur le fait qu’une telle procédure
nécessite une demande avant l’enregistrement.

Le commandant de bord a ordonné alors le débarquement de la femme, mais elle a pu prendre un autre vol une heure après.

La jeune femme a décidé alors de se défendre, et elle a rejoint
l’Association des Paralysés de France pour poursuivre EasyJet en
justice.

Selon l’Association des Paralysés de France, cette décision est
« fondamentale pour les personnes en situation de handicap, victimes
encore trop souvent de refus d’embarquement dans les transports
aériens »
.

L’association a rappelé également « qu’une réglementation européenne du 5
juillet 2006 sur les droits des passagers en situation de handicap et
des passagers à mobilité réduite dans le transport aérien interdit aux
compagnies aériennes et aux voyagistes de refuser une réservation ou un
embarquement en raison d’un handicap ou d’un problème de mobilité ».

A noter que ceci n’est pas une première pour EasyJet. En fait le 13
janvier dernier elle a été condamnée à 70.000 euros d’amende et 6000
euros de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel de Bobigny,
en Seine-Saint-Denis, pour avoir refusé l’accès d’un avion à trois
personnes handicapées non accompagnées, en avançant des raisons de
sécurité.

Category : actualités

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *