L’A320 est le troisième crash à faire une centaine de victimes sur le territoire français

 
actualités | aviation |

Le territoire de l’aviation française a connu quelques grands crashs meurtriers dans son histoire. Cinq crash ont marqué particulièrement les esprits, dont tout récemment celui de l’A320 qui reliait Barcelone et Düsseldorf mardi dernier. Ce vol meurtrier est le troisième en termes de nombre de victimes qui s’élevait à 150.

Le vol 9525 de la compagnie allemande Germanwings a décollé de la ville espagnole mais n’a jamais atteint sa destination, puisqu’il s’est craché dans les Alpes de Haute-Provence, à Prads Hauds-Léone. 150 personnes étaient à bord et jusqu’à présent, on enquête encore sur les origines du crash.

C’est le vol 981 de Turkish Airlines en 1974 qui a fait le plus de morts en s’écrasant sur le territoire français, puisqu’il transportait 346 passagers. L’avion est tombé à Ermenonville, dans l’Oise.

En 1981, le vol 1308 d’Inex Andria a quant à lui fait 180 victimes en se crachant au mont San Pietro, en Corse. Les habitants de la région se souviennent encore de cette tragédie qui a marqué leur vie à cette époque.

L’avion de la compagnie nationale française a été un des premiers à laisser sa marque dans cette liste noire du territoire, en voyant le vol 159 cracher à l’aéroport d’Orly en 1962. 130 personnes ont été tuées, Air France rend aujourd’hui encore hommage à ces victimes chaque année.

Le cinquième crash meurtrier de l’histoire française est celui du vol 820 de Varig, qui s’est produit à Saulx-les-Chartreux, en Essonne. Les 123 passagers n’ont pas survécu.

Tags: ,

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *