L’Airbus A380 devra subir des vérifications suite à la découverte des fissures sur les ailes

 
actualités | aviation
Découvrez aussi :

L’EASA réclame des inspections sur les A380 en service

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a réclamé vendredi dernier que des inspections d’urgence soit faite sur 22 prototypes d’Airbus A380,  après que des micro-fissures ont été retrouvé sur les ailes de l’avion.

Ces inspections devront être divisées en deux partis. On commencera par les appareils ayant été utilisés plus fréquemment, c’est-à-dire avec au moins 1.800 décollages et atterrissages. Les examens sur ces avions débuteront d’ici 4 jours. Ils vont être mis hors service pendant 24 heures. Pour les autres appareils, les inspections devront être menées dans un délai de six semaines.

A380

 A380

Les 3 compagnies concernées par cette première partie des inspections sont Singapore Airlines, Emirates et Air France. Le nombre total des Airbus vendus est 253, dont 68 sont en service actuellement.

Airbus a repéré deux séries de fissures sur les appareils A380 à deux semaines d’intervalle. Selon l’EASA, le deuxième type de fissure découvert est plus grave et que « Cette situation, si elle n’est pas détectée et corrigée, pourrait affecter l’intégrité structurelle de l’avion ».

Le président exécutif du groupe Airbus, Tom Enders,  a exprimé jeudi que « c’est embarrassant, mais nous ferons tout pour nous assurer ue la sécurité n’est pas mise en péril. Nous avons d’ores et déjà développé une solution de réparation et c’est ce que nous appliquerons sur les divers appareils si nécessaire ».

En fait, l’explosion du moteur Rolls-Royce d’un A320 de la compagnie australienne Qantas en novembre 2010 a aidé à la découverte de ses fissures lorsqu’en effectuant la réparation de l’avion, les fissures sur l’aile ont apparue.

Selon l’agence européenne, les avions ne vont pas être inspecté dans l’ordre des livraisons mais en nombre de décollages et d’atterrissages effectués.

La compagnie aérienne Singapore Airlines a avoué qu’elle effectuera ces vérifications :« La sécurité de nos clients et  des équipages est notre priorité numéro un et nous ferons en sorte de prendre toute action qui sera nécessaire pour la poursuite d’une exploitation sûre de notre flotte d’A380 ».

Air France n’a pas annoncé aucun commentaire suite aux revendications de l’EASA.


Asiana Airlines
la compagnie de la Corée du sud a déclaré que sa volonté d’acquérir six A380 dans sa flotte demeure actif jusqu’à nouvel ordre. Korean Air, China Southern et Lufthansa exploitent également des A380.

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Comments (2)

  1. Emmanuel dit :

    J’ai lu quelques part que ces fissures ne sont pas graves! pourquoi l’agence réclamerais des inspections urgentes si c’est le cas?

  2. _IsaacR_ dit :

    Rep
    Pour quand même vérifier. Très souvent, les mesures sont prises après un accident et perso, j’ai pas envie d’être sur le premier. J’adore les avions (veut devenir pilote de ligne) et j’ai une totale confiance en eux mais il faut que tout aille bien, ce n’est pas à 360 000 pieds d’altitude au milieu de l’atlantique que je veux qu’il y ai un problème.

    Cet A380 est une galère pour son constructeur, comme le 787 pour boeing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *