Boeing 777: histoire du Boeing 777

aviation | Constructeurs aéronautiques

Le Boeing 777 est un avion bimoteur à large fuselage développé et fabriqué par Boeing Commercial Airplanes. C’est le plus grand biréacteur du monde, qui a une capacité typique de 314 à 451 passagers. Communément appelé le «Triple Seven» ou « triple 7 » en français, il possède des caractéristiques spécifiques : le plus grand diamètre de moteurs parmi tous les avions, six roues sur chaque train d’atterrissage, un fuselage de section circulaire et une queue en forme de cône.

De plus grandes portées techniques

Le 777 business class

Le 777 business class

Élaborée en consultation avec huit grandes compagnies aériennes, le 777 a été conçu pour remplacer les avions plus anciens à large fuselage et combler la différence de capacité des Boeing 767 et 747. Il dispose de contrôles informatisés et a été entièrement conçu par assistance ordinateur.

Le premier Boeing 777 est entré en service chez United Airlines le 7 Juin 1995. Le 12 Novembre 1995, Boeing a livré à British Airways le premier modèle avec des moteurs General Electric GE90-77B, mis en service cinq jours plus tard. Après le modèle d’origine, Boeing a développé une augmentation de poids brut à travers une variante du 777-200, doté d’un plus grande autonomie et une  charge utile supérieure.

Des performances supérieures

Initialement baptisé 777-200IGW, le 777-200ER a effectué son premier vol le 7 Octobre 1996 et a reçu les certifications FAA et JAA le 17 Janvier 1997. Il a été mis en service chez British Airways le 9 Février 1997. Offrant des performances supérieures en long-courrier, cette variante est devenue la version la plus largement commandée au début des années 2000. Le 2 Avril 1997, Malaysia Airlines  a exploité des modèles 200ER nommés « super Ranger », battant le record de « distance sans atterrissage » des avions de ligne, sur une distance de 10,823 miles.

Lire : Disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines

Suite à l’introduction de la 200ER, Boeing a tourné son attention vers une version allongée de l’avion. Le 16 Octobre 1997, le 777-300 a effectué son premier vol et est devenu le plus long avion de ligne jamais encore produit (jusqu’à l’arrivée de l’A340-600). Il a  20% de capacité globale en plus par rapport au modèle de longueur standard. Le 777-300 a obtenu la certification de type FAA et JAA, le 4 mai 1998. Il a été mis en service le 27 mai 1998.

Un taux de ponctualité élevé

Le Boeing 777, histoire du boeing 777

Le Boeing 777, histoire du boeing 777

Le 31 mars 1996, la flotte des modèles existants a été complétée par l’introduction des trois motorisations développées initialement pour l’avion de ligne. Chaque combinaison moteur-aérien avait obtenu 180 certifications. Les données de performance des opérations établies sur les capacités du biréacteur sur les trajets transocéaniques long-courriers ont conduit à des ventes supplémentaires. En 1998, la flotte 777 avait approché 900.000 heures de vol. Boeing affirme que la flotte 777 a un taux de ponctualité (taux de départ de la porte sans plus de 15 minutes de retard en raison de problèmes techniques) au-dessus de 99%.

Le 777-300ER, proche de la perfection

L’appareil a reçu plus de commandes que tout autre avion de ligne à partir de décembre 2015, avec 60 commandes de clients et 1361 modèles livrés.  La variante la plus courante et la plus réussie est le 777-300ER. Les 777 se classent comme les modèles les plus vendus de Boeing. Les compagnies aériennes ont acquis ce modèle du fait qu’il soit relativement économe en carburant, comparé à d’autres gros-porteurs. D’autre part, les compagnies ont de plus en plus déployé l’avion sur les réseaux transocéaniques long-courriers.

En novembre 2013, Boeing a annoncé le développement de mises à niveau de variantes 777-8 et 777-9, collectivement nommées 777X, (avec les ailes et les moteurs GE9X composites) dotées d’autres technologies développées pour le Boeing 787. Cette série 777X est prévue pour une mise en service en 2020.

Category : aviation, Constructeurs aéronautiques

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *