Le Concorde

aviation | Constructeurs aéronautiques

Le Concorde

Le concorde, cet avion de légende qui a marqué l’humanité par son allure mythique et ses prouesses techniques. Avec une vitesse maximale de deux fois celle du son, le Concorde est donc une icône de l’aviation mondiale civile dont l’empreinte marquera à tout jamais l’aviation civile. D’une idée un peu folle, et après des années d’études au sol et dans les airs, le Concorde est devenu un appareil légendaire durant toute sa vie de production, de sa naissance jusqu’à son retrait définitif du ciel et de son dernier vol.

Concorde

Concorde en plein vol

 

L’histoire du Concorde

Les années 50 sont la période propice à toutes les audaces; des recherches sont lancées pour construire un avion civil supersonique.

Sur les terres britannique, on avance sur le projet « DE HAVILLAND COMET » et de l’autre coté de la manche, en France,

on travaille sur le projet « SUPER CARAVELLE« , ces deux projets n’ont qu’un seul but: réaliser

le premier appareil supersonique non militaire.

Le Concorde à l’atterrissage

Le concorde

Après plusieurs années de tractations et de négociations, les recherches ont aboutis à un accord gouvernementales légendaire entre

les français « Sud-Aviation » (qui deviendra « Aérospatiale » après plusieurs fusions et rachats) et les britanniques British Aircraft

(futur « British Aerospace« ) signés en novembre 1962 pour construire la « Super-Caravelle » qui deviendra plus tard dans sa version commerciale le dénomé « Concorde« .

 

L'histoire du concodre dans le monde de l'aviation civile

Le concorde et son histoire

Le nom de l’appareil, le Concorde est en fait un nom proposé lors d’un discours du président français de l’époque Charles De Gaulle. C’est le 2 mars 1969, à 15 heures 40 minutes et 11 secondes que fut lancé le premier vol d’essai du Concorde, qui survolera alors la ville de Toulouse (France) avec aux commandes les pilotes André Turcat secondé par Jacques Guignard. Le vol d’essai sera très court et aura une durée de 29 minutes. Durant ce vol d’essai une phrase restera célébre : « She flies !!! Concorde flies !!! » (Elle vole !!! Le concorde vol) s’exclama Raymond Baxter de la BBC à bord du tout premier Concorde. Un autre grand pilote d’essai du concorde, Gilbert Defer, sur un avion de type meteor qui accompagne le concorde 001, lachera juste après lui, un grand cri du coeur: « Tu ne peux pas savoir comme il est beau ! ». Le Concorde fait son passage supersonique (Mach 1) en octobre 1969 et devra attendre une année suplémentaire de modification et d’ajustement pour atteindre la barrière de Mach 2 soit plus de 2 100 km/H.

Les démonstrations du Concorde destinées au public commencèrent le 4 septembre 1971, plusieurs grandes compagnies aériennes de l’époque demandent d’en avoir pour éventuellement acquerir ce superbe avion.

Mais des commentaires négatifs entâchent le lancement commerciale du superbe avion Concorde.Le concorde a subit un flot de protestations,les décibels sonores lors du passage au supersonique ainsi que es dangers de pollution a fait quele concorde était interdit de survoler cerrtains pays comme les Etats-Unis.

 

D’autres évenements mondiaux empechent ou diminuent l’envie des acquereurs face au Concorde comme le premier choc pétrolier ou le crash de l’avion Soviétique en 1973, lors d’une démonstration a fait que les commandes du Concorde soient annulées. Les sociétés aériennes « Air France« et « British Airways » resteront les seuls exploiteurs du Concorde a travers le monde. Un échec commercial sans doute, mais échec industriel ? Certainement pas ! En 1975, le Concorde a eu son certificat de navigabilité, les premiers vols commerciaux commencèrent en janvier 1976 avec Londres-Bahreïn et Paris-Rio de Janeiro via Dakar et Paris-Caracas via les Açores. Et en 1977, les Etats-Unis permet enfin au Concorde de se poser à New York et Washington sans survoler le pays.

Les destinations pour Air France à l’époque seront : Rio de Janeiro, Caracas, Dakar, Mexico, Washington, Dallas et New York. En 1983, on arrêta tous les vols du Concorde sauf ceux qui ont pour destination New York (le vol Paris- New York aura une durée de 3 heures et demi).

 

Les caractéristiques techniques du Concorde

(chiffres correspondant uniquement au modèle de l’avion de série)

Plan détaillé du concorde

plan du concorde technique et caractéristique

Dimension du concorde

Envergure 25,60 m
Longueur 62,19 m
Hauteur 12,19 m
Surface de voilure 358,25 m²

Les masses du concorde

Masse à vide 79,260 T
Masse maxi au roulage 185,300 T
Masse maxi au décollage 185,070 T
Masse maxi autorisée
à l’atterrissage 111,130 T
Charge marchande maxi 12,700 T

Réserve de carburant du concorde

Capacité des réservoirs 117 285 L
+ 80 L de lubrifiants
soit un total de 90 T
Nombre de réservoirs 13 avec un temps de
remplissage de moins
de 1 Heure
(constructeur: 55 min)

Concorde et ses données moteurs

Réacteurs 4 moteurs de type Olympus 593
Poussée totale 17,26 T par moteur (4×17,26 T) soit 69 T
Distance franchissable 6 200 km avec 100 passagers
Charge alaire maxi 488 kg/m²

 

Les performances du concorde

(Chiffres correspondant uniquement au modèle de l’avion de série)

Distance de décollage 3 200 m
Distance d’atterrissage 2 440 m

Vitesse maximale Mach 2,23 (2405 km/h)
Vitesse de croisière Mach 2,02 (2179 km/h)
Vitesse d’atterrissage 360 km/h
Vitesse minimale 221 km/h

Altitude maximale 20 025 m
Altitude opérationnelle 18 290 m

Consommation au décollage 450 L par minute
Consommation par passager 17 L au 100 km (vol Paris – New York)

 

Ergonomie de la CABINE

Hauteur 1,96 m
Largeur 2,63 m
Longueur 39,32 m

Volume maxi soutes à bagages 19,74 m3

Équipage: Commandant de bord, Pilote, Mécanicien naviguant, Chef de Cabine, 3 Hôtesses, 2 Stewards

Nombre maxi de passagers 144
Utilisation commerciale version 100 passagers

 

La technologie du concorde

Premier système electrique pour un avion civil: son nez

Le Concorde contient des rédacteurs derrières ses ailes delta, un système de réchauffement lors des décollages montre des flammes avec un beau reflet bleu et rouge à la base. Son nez est aperçu sans problème dans tous les mouvements, et des roues bien modélisées.
Les premières commandes de vol électriques ont été conçu pour les avions civils sur le Concorde ; un pilote automatique qui permet la gestion automatique de la puissance autorise un contrôle mains libres (ou hands off) de l’avion de la montée initiale à l’atterrissage. Le Concorde est équipé d’un système SPAD (système perfectionné anti-dérapant) qui assure le freinage, en fait, il s’agit d’un système de contrôle de glissement, c’est-à-dire de l’écart de vitesse entre roues freinées et roues non freinées. Il permet de réduire les distances d’arrêt de 15 % sur sol sec et un freinage plus sécurisé sur sol mouillé.
La gestion du centrage permet une meilleure optimisation des performances. Le carburant est déplacé pour positionner au mieux le centre de gravité par rapport au centre de poussée. Le vieillissement du matériau entraînait des pertes partielles de gouvernes.
L’accident Goness !
C’était un 25 avril de l’an 2000, une minute vingt huit seconde après le décollage pour un vol charters vers New York, le Concorde s’écrase sur l’hôtel Goness. 113 victimes, dont neuf membres d’équipage et quatre personnes au sol. Aucun survivant. Il s’agit du seul accident aérien du Concorde depuis sa construction.

Retrait !

C’est en avril 2003 que Air France et british Airways ont décidé de retirer le Concorde de leur flot, le 26 novembre fut le vol de la retraite. Les deux compagnies confirment ne pas pouvoir supporter le coût de maintenance suite à la baisse de réservation depuis l’accident de Goness.
« Concorde ne s’arrêtera pas vraiment car il ne sortira jamais de l’imaginaire des hommes » affirme Jean-Cyril Spinetta, président d’Air France à l’époque !

Le Concorde restera l’exploit de l’époque ou l’aviation est encore une aventure, humaine et technique.

Category : aviation, Constructeurs aéronautiques

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *