Les réglementations concernant le transport de médicaments en avion

 
actualités | aviation

Tous les pays de l’Union Européenne se sont mis d’accord pour adopter et faire respecter les mêmes règlementations en ce qui concerne le transport de médicaments durant un voyage en avion.

Les règlementations

Parmi les règlementations adoptées, il est stipulé que les gélules, les comprimés et tout autre médicament solide peuvent être transportés en avion que ce soit en cabine ou en soute.

Quant aux médicaments liquides, ils ne peuvent être embarqués en cabine, dans les bagages à main, que si le passager fournit l’ordonnance médicale qui s’y réfère et le stipule aux contrôleurs à la portique.

médicaments en avion

Ces règles sont valables pour tous les avions en partance d’un pays de l’UE et ce, quelle que soit leur nationalité. Elles soulignent donc que le transport de médicaments solides ne pose aucun problème majeur ce qui n’est pas le cas des médicaments liquides ce qui a suscité la polémique auprès de certaines personnes.

Une polémique autour des médicaments liquides

Si les règles étaient strictes auparavant : aucun médicament liquide en cabine, elle tend à s’assouplir, mais à certaines conditions.

Parmi ces conditions, il y a la présence et la forme de l’ordonnance. Cette dernière doit présenter en détail le traitement que le passager doit suivre durant le vol aller, le temps de séjour et le vol de retour. La prescription doit y être mentionnée de manière claire pour que le passager puisse transporter en cabine la quantité de médicament liquide qu’il a besoin pendant son voyage.

Pourquoi cet assouplissement ?

Si un passager a les documents nécessaires qui prouvent qu’il a besoin de ces médicaments liquides pour son traitement durant son voyage, il pourra les transporter dans ses bagages à main, en cabine. Si une telle mesure a été prise c’est parce que de nombreux personnes, notamment des diabétiques se sont plaintes qu’elles n’ont pas pu avoir leur médicament (seringues d’insuline) sur eux pendant le vol alors qu’elles en avaient besoin de manière vitale. Les compagnies aériennes n’acceptaient que leur transport en soute et pourtant, cela peut les endommager grandement sans compter que la compagnie ne peut garantir à 100 % que les bagages ne seront pas égarés durant le vol.

Face à ces plaintes, les compagnies sont donc revenues sur leur règle en l’assouplissant un peu. Toutefois, le passager devra mettre ses médicaments liquides dans une poche plastique transparente et bien fermée avant de l’emmener en cabine.

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *