L’Europe lance un rappel sur les droits en avion des passagers à mobilité réduite

 
actualités
Découvrez aussi :

L’UE rappelle la législation des droits des passagers à mobilité réduite

L'Europe a tenu a rappelé les droits en avion des passagers à mobilité réduite. En fait, même si la législation de l'UE sur les droits des passagers a été instaurée depuis 4 ans déjà, il reste tout de même plusieurs pratiques non convenable de la part des transporteurs aériens ainsi que les voyageurs handicapés ou à mobilité réduite.

Il n’est pas rare qu’un passager à mobilité réduite se voit refuser d’accès sur a base de sécurité. 40 seulement des voyageurs handicapés connaissent leurs droits et avertit à l'avance leur besoin d'assistance.

 
L'Europe rappelle les droits en avion des personnes handicapées

 

  L'Europe rappelle les droits en avion des personnes handicapées

 

D’autre part, cette loi n’est pas appliquée uniformément d’où les
passagers se voient soumis à de différentes restrictions d’un aéroport à
un autre. Plusieurs exemples de restrictions abusifs se sont présenté
comme ce haut fonctionnaire des Nations unies qui devait aller à Genève
s'est vu refuser l'embarquement à Heathrow parce qu’il n’est pas
accompagné alors qu’il prend l’avion depuis 115 ans tout seul.

En effet la législation actuelle de l'UE sur les droits des passagers
produit tous ses effets depuis juillet 2008 : garantit le droit à la
non-discrimination des passagers handicapés ou à mobilité réduite, qui
ont le même droit de voyager que les personnes pleinement valides.

Les droits d’avion pour les passagers à mobilité réduite

•    le droit à la non-discrimination

•    le droit de voyager comme les autres passagers

•    le droit d'être informé des règles de sécurité appliquées par les transporteurs aériens

•    le droit à une assistance gratuite dans les aéroports et à bord des avions

•    le droit de transporter gratuitement deux pièces d'équipement de mobilité.

Il est indispensable en contre partie que la personne handicapée ou à
mobilité réduite de suivre les informations suivantes pour ne pas être
objet de discrimination :

Il est essentiel d’avertir le besoin d'assistance à la compagnie
aérienne, à ses agents ou à l'organisateur de voyages au moins 48 heures
avant le vol, afin que l’aéroport fournit l’assistance nécessaire
jusqu'à la porte de l'avion et jusqu'au siège. Là bas commence le rôle
de la compagnie aérienne.

A noter que cette assistance est gratuite.

Même s’il n’est pas nécessaire de notifier le besoin d’assistance à l'avance, il est bien recommandé.

Category : actualités

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *