L’ouverture d’une première base de Transavia en Europe

actualités | aviation
(Mis à jour le: 7 janvier 2019)

Transavia, la compagnie aérienne low-cost européenne abandonnée pour l’incapacité de sa maison-mère à répliquer à la concurrence des compagnies du même genre sur le sol français, a repris du service et commencera à exercer de nouveau sur le sol européen à partir de 2016.  Elle qui a pourtant connu un succès avec le vol Essaouira, Maroc, en 2012.

Pour ouvrir le bal en beauté, cette filiale d’Air-France KLM implantera sa première base à Munich. Malgré le fait qu’elle ait pour habitude de s’implanter dans des pays tels que la France ou les Pays-bas, Transavia a décidé de s’attaquer directement à l’Allemagne afin d’étendre rapidement ses activités sur tout le territoire européen.

L’ouverture d’une première base de Transavia en Europe

L’ouverture d’une première base de Transavia en Europe

Dans le programme de la compagnie se trouve la mise en place d’un ensemble de destinations, 18 au total, qui figurent parmi les destinations les plus prisées des voyageurs, toutes catégories confondues, (Europe du Nord, le Maghreb, etc.) qui seront reliées par plus d’une centaine de vols par semaine. La compagnie promet un service de qualité à la hauteur des clients qui sont de plus en plus exigeants, comprenant la rude concurrence qui sévit dans le domaine du voyage aérien low-cost. Voici ainsi une mise en bouche de ce que la compagnie aérienne Transavia réserve à ces futurs usagers.

Les services que nous réserve la compagnie Transavia

Transavia promet un service répondant aux normes, malgré les prix low cost qu’elle va afficher. Ces prix varieront en effet de 19€, pour les débuts, à 29€ par voyage. Les avions qui seront utilisés et mis en service par la compagnie seront des boeing 737-800. Ces avions, au nombre de quatre, devront desservir des pays comme le Maroc, l’Espagne, la France le Portugal, l’Italie, le Danemark, la Belgique et bien d’autres destinations encore. Le nombre de vols que la compagnie effectuera avec ces avions est estimé à plus d’une centaine par semaine.

Rappelons ainsi le principe des compagnies aériennes low-cost : les membres d’équipage de chaque avion auront 15 à 20 minutes pour descendre les bagages des passagers, débarquer ces derniers, inspecter l’appareil de fond en comble, charger la nourriture et les bagages des nouveaux voyageurs et les embarquer. Chaque arrêt sur le tarmac est chronométré à la minute près afin de rentabiliser chaque vol et afin d’en effectuer le maximum par jour pour satisfaire une clientèle exigeante et qui grandit en nombre chaque année.

Transavia face à la concurrence

Transavia a décidé d’implanter sa première base européenne à Munich, ce qui est loin d’être anodin vu que cette ville est le fief de la compagnie aérienne Lufthansa, leader dans le domaine du low cost. A cela s’ajoutent la filiale de ce groupe nommée Germanwings, Volotea, Easyjet ou encore Vueling. Ces compagnies low cost, déjà bien implantées dans leur secteur seront ainsi les concurrentes directes de Transavia, qui devra se battre pour rester dans la course en s’adaptant aux besoins des clients à savoir le large choix de destinations, les volumes en matière de vol ou encore les tarifs qui devront être ultra-compétitifs.

 

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *