Crash du Boeing 737 en Indonésie : causes dévoilées

actualités | aviation
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 9 novembre 2018)

Le lundi 29 octobre un Boeing 737 MAX de la compagnie low cost «  Lion Air » reliant Jakarta à Pangkal Pinang s’est crashé au large de Sumatra après quelques minutes de son décollage. Aucuns des 189 passagers à bord  de l’avion n’a survécu à cette grande catastrophe.

L’appareil s’est abimé en mer de Java. Sa trajectoire s’est tragiquement achevée, à 6H20 du matin (heure locale), au large des côtes indonésiennes.

Le vol JT610 devait durer une heure environ. L’avion serait resté en l’air une quinzaine de minutes. Peu de temps après le décollage de l’appareil, le pilote aurait demandé de revenir à l’aéroport Soekarno-Hatta en raison d’un problème technique.

Boeing 737

Ce nouvel crash s’ajoute à une longue liste d’accidents aériens en 2018. Ce crash est le plus meurtrier de l’histoire de l’Indonésie. Il est, aussi, le premier de l’histoire de Boeing 737 Max 8.

L’avion avait été livré à la compagnie en août dernier. Le Boeing était en bon état. Le directeur général de la compagnie, a tout de même, précisé que l’appareil venait de subir des réparations suite à un « problème technique »…

L’équipage était expérimenté et le pilote chevronné avait plus de 6 000 heures de vol à son effectif et son copilote plus de 5 000 heures de vol.

À savoir que depuis 2007 la compagnie indonésienne était sur la liste noire de l’Union Européenne.

L’Inspection :

Le lendemain du crash les sauveteurs ont perdu espoir de retrouver de survivants. Les autorités indonésiennes ont ordonné une inspection de tous les Boeing 737 MAX.

Le 1er novembre, l’Indonésie a annoncé avoir retrouvé une des deux boîtes noires de l’avion (qui enregistre toutes les informations de vol).

Le Comité national de la sécurité des transports d’Indonésie, avec l’aide d’experts australiens, ont ainsi obtenu les données de l’enregistreur de vol du Boeing 737 qui s’est abîmé au nord de l’île de Java. Les données obtenues contiennent  1800 paramètres environ et pour comprendre ce qui est arrivé à l’avion, les experts ont dû analyser toutes ces informations.

Raison du crash dévoilée : L’anémomètre du Boeing 737 était défectueux

Après le crash du Boeing 737 de la compagnie Lion Air, la commission nationale de sûreté des transports KNKT, a indiqué ce lundi 5 novembre que l’anémomètre de l’appareil était défectueux. La commission a précisé, également, que cet anémomètre (appareil calculant la vitesse et la pression du vent) était déficient depuis les quatre derniers vols précédant le crash. Le constructeur aéronautique américain Boeing n’a, pour l’heure, pas réagi.

Découvrez aussi:

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *