Le départ volontaire de 400 pilotes de l’Air France validé par la SNPL

 
actualités | aviation

Chez Air France, ces sont les pilotes membres du SNPL ou du Syndicat National des Pilotes de Ligne qui sont majoritaire. Ils ont signé un accord de rupture conventionnelle collective annonçant le départ volontaire de près de 400 pilotes d’ici la fin de l’année. Ceci constitue tout de même une grande perte pour cette compagnie aérienne qui voit partir 10% de ses pilotes.

Une décision commune entre la compagnie et son personnel

La mobilité ainsi que cet accord de rupture conventionnelle collective a été validé par le conseil du syndicat. Le vice-président du SNPL Air France, Guillaume Schmid, l’a d’ailleurs confirmé. Il explique que cet accord est lié à la sortie proche de l’A380. Les pilotes ont alors le droit d’allers vers d’autres secteurs de vols pour pouvoir se perfectionner et pour avoir des qualifications supplémentaires sur d’autres appareils.

Avec cette rupture conventionnelle collective, ces départs volontaires vont entraîner la suppression de certains postes. La compagnie aérienne multicolore affiche donc un départ d’au maximum 403 pilotes dont 215 pilotes destinés aux A380. Ces pilotes commenceront à quitter leur poste entre mi-août et décembre. Ils auront leur indemnité de fin de carrière avec un bonus de quatre ou cinq mois de salaire.

Lire aussi – Aviation civile : reprise des activités dès cet été ?

Quels pilotes vont partir ?

Il est à préciser que cette rupture conventionnelle collective concerne les professionnels pouvant se reconvertir professionnellement ou éligibles à la liquidation de leur retraite pour cette année. Selon l’Echo Touristique, cette boîte emploie plus de 53 000 salariés répartis à travers le monde et près de 18 8000 sont âgés de plus de 50 ans. Dans cette optique, Air France pense aussi à la protection de l’emploi des pilotes. Pour ce qui est des postes à supprimer, notamment de son nombre, ceci devra encore attendre la réunion du comité social et économique central de la boîte prévu prochainement. Il ne faut pas non plus oublier qu’un bon nombre du personnel de la compagnie a été contraint d’arrêter leur travail en raison de l’épidémie du covid-19.

Découvrir également – Les répercussions de la pandémie du covid-19 sur Airbus et Boeing

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *