Moteur aviation : le CFM56 est le best-seller à travers le monde

actualités | aviation
(Mis à jour le: 14 décembre 2018)

Le CFM56, que les militaires appellent General Electric F108 est un moteur conçu par CFM International. Cette dernière retrouve, à sa tête, deux industries majeures à savoir l’américain General Electric et le français Safran, autrefois Snecma. Produit vers la fin des années 70, ce turboréacteur est aujourd’hui considéré comme le moteur le plus vendu à travers le monde.

Deux entreprises, deux rôles

Moteur aviation : le CFM56 est le best-seller à travers le monde

Le CFM56, « CF » représentant le nom civil de General Electric et « M56 » se référant au 56e projet de Snecma, a été conçu sur la base du General Electric F101. Le premier turboréacteur a fonctionné en juin 1974 et le second prototype a été testé et validé par le centre d’essais en vol français en 1977. L’année suivante, l’armée de l’air française est le premier client à utiliser le CFM56.

Il faut souligner que dès le départ du projet, chaque entreprise composant le groupe s’est vu attribuer un rôle précis. Ainsi, parmi les deux membres :

  • General Electric est celui qui se charge des parties chaudes du moteur ou la partie haute pression que l’on appelle aussi « core ». Cela inclut le compresseur haute pression c’est-à-dire la turbine haute pression et la chambre de combustion
  • Safran est celui qui se charge de la partie basse pression laquelle inclut le compresseur basse pression ou booster, la soufflante ou fan et la turbine basse pression. L’entreprise est également garante de la tuyère d’éjection ainsi que des auxiliaires

Bien que leurs rôles respectifs soient bien déterminés, chaque entreprise dispose de sa ligne d’assemblage propre ce qui permet à l’une et à l’autre de pouvoir fabriquer des moteurs complets.

Le CFM56, le moteur d’avion le plus vendu à travers le monde

Moteur aviation CFM56

Le CFM56 se définit comme un turboréacteur à fort taux de dilution. Il fournit à chaque appareil, une poussée pouvant aller de 82 à 151 kN.

Si le moteur est opérationnel depuis les années 70, il a fallu attendre les années 90 pour qu’il grimpe en notoriété. En effet, à partir des années 90, les ventes de CFM56 se sont multipliées jusqu’à faire de ce turboréacteur, le moteur le plus vendu au monde en l’an 2000.

Aujourd’hui, on estime à 33 000 unités le nombre de CFM56 vendus et en service.

Il faut rappeler que ce turboréacteur est aussi bien utilisé sur des appareils civils que sur des avions militaires. En 2014, on le trouvait sur des McDonnell Douglas DC-8, mais pas que. Il équipe également la totalité des Boeing 737 et un grand nombre d’Airbus A320.

Avec ce titre de best-seller, le CFM56 compte poursuivre sur sa lancée, car jusqu’à nos jours, on salue toujours ses performances et sa fiabilité.

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *