Russie : atterrissage d’urgence d’un A321 dans un champ de maïs

actualités |
(Mis à jour le: 16 août 2019)

Le vol VQ-BOZ de la compagnie aérienne russe Ural Airlines a dû se poser en urgence dans un champ de maïs après seulement quelques minutes dans les airs. Qu’est-ce qui s’est passé ?

Des chocs aviaires en cause

L’Airbus A321 est parti de Moscou-Zhukovsky à 6h15 du 15 août 2019. Il mettait le cap vers Simféropol en Crimée. Quelques minutes seulement après le décollage, l’avion a rencontré un vol de mouettes. Quelques-uns de ces volatiles ont malheureusement atterri dans les deux moteurs CFM56 ce qui a engendré une panne.

Face à cela, les pilotes ont été contraints d’atterrir en urgence avec un train d’atterrissage rentré et des réacteurs éteints. L’incident aurait pu être grave, mais c’est sans encombres et sans pertes humaines que l’A321 a réussi à atterrir dans un champ de maïs situé à seulement 1 km de l’aéroport de départ.

Des pilotes devenus « héros »

L’appareil avait à son bord 226 passagers. Tous sont sortis indemnes de cet atterrissage forcé même si une dizaine de personnes a reçu des soins médicaux. Les blessures n’étaient toutefois pas graves.

Face à cet exploit, les pilotes aux commandes de l’avion sont devenus des « héros » et leur aventure a déjà été baptisée « miracle de Ramensk ».  Le commandant de bord, Damir Yusupov et son copilote, Gregory Murzin devraient recevoir bientôt des décorations d’Etat par le Kremlin.

Après l’incident, les passagers ont été ramenés dans le terminal de l’aéroport et la compagnie aérienne a réussi à les faire reprendre un avion au plus vite pour éviter les importants décalages horaires.

Une enquête ouverte

La présence d’oiseaux autour d’un aéroport est toujours une mauvaise chose. C’est pour cela que le Comité d’enquête russe a tenu à ouvrir des investigations pour comprendre d’où venait la volée de mouettes responsable de l’accident.

Selon certains experts, la présence d’une décharge d’ordures illégale entre l’aéroport et la rivière Moskova est la source du problème puisque depuis que les ordures s’y sont entassées, les mouettes s’y multiplient ainsi que d’autres espèces d’oiseaux.

Tags:

Category : actualités

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *