Virgin Orbit : un premier vol d’essai avec la fusée réussi

actualités | aviation
(Mis à jour le: 30 novembre 2018)

En mars 2017, Virgin Galactic a mis en place une nouvelle filiale baptisée Virgin Orbit. Celle-ci s’est donnée pour ambition de lancer une fusée depuis un avion qui peut voler à haute altitude. Le principe ainsi annoncé, la concrétisation a commencé et de mois en mois, le projet commence à prendre forme. La dernière étape récemment réalisée était de faire voler l’appareil avec la fusée positionnée sous l’aile gauche. Ce premier essai en vol a été une réussite.

Que projette Virgin Orbit ?

Virgin Orbit

Afin de réduire les coûts des missions spatiales, les innovations sortent de partout. Alors que certaines boîtes comme Rocket Lab proposent des lanceurs modulaires créés par le biais d’impression 3D, d’autres comme Blue Origin ou encore SpaceX veulent construire un lanceur réutilisable. Stratolaunch Systems de son côté, travaille sur une base de lancement volante. La base sera, bien sûr, le Stratolaunch connu pour être le plus grand avion au monde et les satellites qu’il projette de lancer pourraient atteindre jusqu’à 6 t. Le projet est déjà en cours, mais les essais en vol sont planifiés pour 2020.

Du côté de Virgin Orbit, ce sera une fusée baptisée LauncherOne qui se chargera de placer les nano-satellites dans l’Orbite. Pour atteindre l’espace, elle sera projetée par un Boeing 747 rebaptisé, dans le cadre de cette mission, Cosmic Girl.

Découvrez aussi : 

L’essai de vol réussi !

boing 747

Pour atteindre l’objectif principal qui est de placer des satellites de moins de 500 kg dans l’orbite, Virgin Orbit a dû faire face à plusieurs défis. D’ailleurs depuis le début du projet, elle est passée par différentes étapes dont dernièrement l’essai en vol de Cosmic Girl avec le LauncherOne.

Avant de décoller, la fusée de deux étages et longue de 21 m a été fixée sous l’aile gauche du super jumbo, juste à côté de son réacteur droit. Avec cette charge, l’appareil a décollé de Victorville en Californie pour y atterrir, sans encombre, quelques heures plus tard. Pour l’équipe, ce fut un essai réussi puisque la fusée est restée bien attachée tout au long du vol.

Le but de cet essai était seulement de voir si l’avion pourrait voler sans problèmes avec la masse de la fusée, mais il n’était pas encore question de la larguer ou de l’allumer. D’autres essais prévoyant de vrais essais de lancement sont néanmoins prévus vers le début de l’année 2019.

Les essais se multiplient

Pour aboutir à la mise en place de satellites dans l’espace, chaque technologie doit être testée. Pour Virgin Orbit, l’essai en vol n’est que l’un de ses multiples essais. Soulignons que l’essai en vol précède de seulement une semaine les essais de roulage qui ont également donné satisfaction à l’équipe. Et d’autres sont encore prévus et nécessaires.

L’équipe doit encore faire un essai pour lâcher la fusée sans démarrer son moteur-fusée pour pouvoir récolter ses données de vol puis tenter de la mettre en orbite ce qui devrait nécessiter plusieurs essais.

Quoi qu’il en soit, le projet est sur la bonne voie et on ne peut que féliciter Virgin Orbit.

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *