Simulator : deux avions échappent de justesse à la collision

 
aviation | Combat flight Simulator |

Des incidents aériens sérieux, environ une quarantaine, ont été recensés entre la Russie et l’Occident durant ces derniers mois dont l’un a fait l’objet d’une enquête spéciale. En effet, un aéronef scandinave a failli entrer en collision avec un avion russe. D’après un rapport diffusé par le réseau ELN ou European Leadership Network, un groupe d’anciens responsables politiques, tous ces événements sont très inquiétants car ils peuvent constituer une violation de l’espace aérien. 100 interceptions d’avions d’origine russe volant librement sur le ciel européen ont également été enregistrées par l’Otan depuis le début de l’année. Ce chiffre a beaucoup augmenté par rapport à l’année passée.

Un étrange plan de vol

La plupart des incidents ont été relevés dans des secteurs bien particuliers, notamment la mer Baltique mais aussi la mer Noire et une bonne partie des frontières canadiennes et américaines. Mis à part les données de l’Otan, le réseau ELN a aussi été capable de réunir une liste des incidents les plus graves dont fait partie celui du 3 mars. Un avion de la SAS, compagnie aérienne scandinave, transportant à son bord plus de 130 passagers a failli percuter un appareil de reconnaissance militaire russe. Ce dernier aurait éteint ses transpondeurs. C’est au sud-est de la ville suédoise de Malmö, à 50miles que cet incident a eu lieu.

D’après les informations reçues, l’appareil du SAS était parti de Copenhague et avait pour destination Rome. Le rapport déclare que la collision a été évitée grâce à la bonne visibilité des pilotes de l’avion de ligne mais aussi à leur vigilance. Il est également dit que si ces deux avions se sont par malheur percutés, les conséquences aurait été désastreuses et la tragédie sera comparable à celle du vol MH17 dans l’Est de l’Ukraine. Cela aurait aussi provoqué un gel permanent de tous les déplacements aériens non enregistrés sur le ciel européen car ils seront considérés comme une menace critique.

Sortis sain et sauf

La presse scandinave affirme que les deux appareils étaient séparés par une distance de 90 mètres. Malgré le fait que l’avion russe n’ait pas informé sur sa position, il a tout de même été repéré par un radar. La tour de contrôle danoise a donc eu la possibilité d’alerter l’équipage de l’avion du SAS à temps. Ce dernier à pu dévier sa trajectoire et ainsi éviter la collision. Les enquêtes sont encore en cours et l’objectif est de déterminer ce que faisait cet avion militaire dans le secteur européen. Tous les passagers du vol scandinave ressortent de l’incident sans le moindre mal malgré une frayeur qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. Le ciel de l’Europe reste, cependant, constamment en surveillance pour prévenir en cas de fait nouveau. Certains pensent bien évidemment que les russes préparent quelque chose tandis que d’autres restent calmes et préfèrent se dire qu’il ne s’agit que d’une simple coïncidence.

 

Tags:

Category : aviation, Combat flight Simulator

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *