Solar Impulse, atterrit sur l’aérodrome de Toulouse

 
actualités
Découvrez aussi :

Solar Impulse se pose à Toulouse

Solar Impulse, le prototype expérimental de l’avion solaire a atterrit mardi dernier  sur l'aérodrome de Toulouse-Francazal. Il venait d’achever un vol qui a duré 16 heures au départ de Madrid.

Bertrand Piccard, le pilote a affirmé que c’était "un vol magnifique".

Solar Impulse

 

Solar Impulse

 

 

Quelques centaines des passionnés de l'aéronautique se sont trouvé sur
l'ancienne base militaire pour accueillir cet avion solaire. En effet,
l’aérodrome de Toulouse est la dernière étape du voyage
intercontinentale de Solar Impulse avant de retrouver la Suisse.

Le vol retour vers la Suisse était prévu pour le mercredi tôt le matin,
mais suite au changement de direction des vents, le vol a été reporté.
Avant de se poser sur Toulouse, M. Piccard a parlé d’un magnifique
spectacle. Il a déclaré qu’il attendrait que les vents thermiques soient
calmés, "j'en profiterai pour faire du tourisme dans la région avant de
me poser. Toulouse est la ville de l'Aeropostale, nous revenons du
Maroc en suivant la même trajectoire qui nous a fait rêver pendant toute
notre enfance, venir atterrir à Toulouse nous fait très plaisir"
.

Solar Impulse vole sans utiliser du carburant. Il est équipé de 4
moteurs électriques à hélices, et alimentés par 11.600 cellules
solaires. Il est doté d’une envergure de 63 mètres avec 1,6 tonne. Il
vole à 70km/h de moyenne.

M. Picard a parlé aussi de l’accueil qu’il a eu au Maroc. Il a indiqué
qu’ils ont " connu des conditions de vols complètement différentes de ce
que nous connaissions, dans le désert, avec de grands vents thermiques
qu'on a appris à utiliser avec un programme d'ordinateur conçu par la
société française Altran".

Category : actualités

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *