Un avion A22 se pose sur un cargo navigant en pleine mer

actualités
(Mis à jour le: 24 mars 2015)

Le magazine britannique Loop (concernant l’aéronautique) a réussi son pari, à savoir celui de poser un petit avion sur un cargo, en pleine navigation au milieu de la mer. Ce petit avion, un Aeroprakt A22 Foxbat, a atterri sur un cargo de 93 mètres au poids inférieur à 3500 tonnes. Ce cargo, également connu sous le nom de porte-avion a le pont avant dégagé, ce qui a permis de recevoir l’avion A22, qui n’a besoin que d’une piste de 300 mètres de long. Le cargo a été conçu pour gagner en volume et se particularise par son portique roulant et son demi-château arrière.

Un cargo transformé en porte-avion pour recevoir un ULM

Pour beaucoup d’observateurs, il n’y a pas de pari plus fou que celui de poser un avion de tourisme sur un cargo navigant au milieu des mers. Mais pour le magazine Loop, c’est un pari gagné. En effet, cette opération était des plus risquées, le navire avançant à neuf nœuds en même temps que l’avion de posait. A cela se rajoute le vent qui soufflait à 14 nœuds.

Un avion A22 se pose sur un cargo navigant en pleine mer

L’Aeroprakt A22, également nommé « le vision » ou « Foxbat », est considéré par la réglementation française comme un ULM 3 axes. Il s’agit d’un appareil fabriqué en Ukraine, dont la conception revient à Yuri Yakovlav, un ingénieur travaillant chez Antonov. Un tel avion, aussi petit qu’il soit, coûte aux environs de 70000 euros. C’est grâce à sa taille qu’il a pu se poser sur le cargo qui est alors transformé à l’occasion en véritable porte-avion.

Ce défi brillamment relevé par Loop, magazine créé en 2005 et spécialisé dans l’aviation, a surpris plus d’un. Mais c’est avec grande fierté que le magazine remporte son pari. Le magazine a ainsi démontré qu’un cargo pouvait parfaitement se transformer en piste d’atterrissage, bien que l’avion ne puisse dépasser une certaine taille pour ne nécessiter qu’une piste d’atterrissage suffisamment courte.

Ce défi pourrait représenter un début d’avancée dans l’univers aéronautique, car il est désormais prouvé qu’un avion de tourisme peut se poser sans souci sur un cargo navigant, même si les vents marins ne facilitent pas l’opération.

Category : actualités

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *