Encore d’étranges vols de bombardiers russes sur les côtes britanniques

 
actualités | aviation

Le 19 février, deux bombardiers russes ont été repérés sur les côtes britanniques, plus exactement aux larges des côtes de Cornwall, au sud-ouest de l’Angleterre. Les vols de Tupolev russes près de l’espace aérien britannique serait perçu comme une provocation. Ces avions de type TU-95s qui étaient dans l’espace d’intérêt britannique n’ont pas ravi les autorités. Cependant, le premier ministre David Cameron a déclaré qu’il ne faut ni répondre ni attacher trop de valeur à cet évènement même s’il est possible que les russes tentent de faire passer un message.

Un appareil qui fait peur

Le Royaume Uni reste sur ses gardes face à de ces deux appareils. Ce ne sont pas de simples avions mais des bombardiers stratégiques qui sont capables de transporter une charge nucléaire. Ce point marque-t-elle la force de la Russie ou la faiblesse des pays de l’OTAN ? Une question qui fait tourner le cerveau des dirigeants. D’ailleurs, même les experts s’en inquiètent. La preuve : Michael Graydon, ancien chef de la RAF pense que les capacités défensives de l’OTAN ont été vérifiées par les russes. Selon lui, la défense serait faible face à de telles armes. Ce qui est sûr, aux yeux de tous, c’est un message où La Russie montre qu’elle ne craint pas une escalade militaire.

Des inquiétudes fondées

Ce n’est pas la première fois cette année que les russes survolent les côtes britanniques. En effet, avant ce phénomène, deux avions militaires avaient été repérés au sud de Bournemouth, le 28 janvier dernier. Suite à une telle circonstance inquiétante, l’ambassadeur russe a été invité à apporter des explications. Ce qui surprend l’Etat britannique, c’est qu’il n’y a pas eu de tel évènement depuis la guerre froide. En Russie, une vidéo a été diffusée sur une chaine locale qui évoque un appareil de l’OTAN en escorte.

Ce comportement est inhabituel et représente un risque pour les vols civils. De plus, les pilotes russes n’avaient pas soumis de plan et n’ont pas prévenu les autorités aériennes britanniques de leur venue. Ces manœuvres ont perturbé plusieurs avions de ligne qui ont dû être détournés. Cet incident ne concerne pas seulement le Royaume Uni. On a remarqué de fortes activités de l’aviation russe autour des pays européens membres de l’OTAN depuis l’année dernière. Cette démonstration s’inscrirait dans le contexte du conflit en Ukraine.

Des guerres verbales face à de tels actes

Face à ce phénomène, le ministre de la défense britannique, Michael Fallon, nota que Vladimir Poutine reste un danger réel et présent. Il ajouta que ce dernier tente de faire monter les tensions militaires. Ces remarques dépassent l’éthique diplomatique selon le ministre de la défense russe. Le Times considère ces propos comme une déclaration de guerre verbale entre les deux parties. Le journal rajouta que le ministre britannique des Affaires étrangères a même déclaré à Madrid que l’Etat reste déterminé et uni face à toute provocation. Du côté de la presse russe, la radiotélévision de l’armée affirme que ce ne sont que des exercices aériens planifiés. D’ailleurs, le premier ministre britannique a déclaré que les bombardiers russes volent dans cette région pour tester leur système de défense anti-aérien.

 

 

 

 

Category : actualités, aviation

A propos de l'auteur ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *